jQuery().ready(function(){ var banner = new Array(); banner[0]='http://image.noelshack.com/fichiers/2016/03/1453226391-header-hiver-6-2.png'; banner[1]='http://image.noelshack.com/fichiers/2016/03/1453226394-header-hiver-6.png'; banner[2]='http://image.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nessie ; « La vie, c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre. » [TERMINE]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Nessie ; « La vie, c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre. » [TERMINE]   Dim 2 Déc - 17:29

Renesmée.Carlie.Cullen

.
Identity card


Photography ;


(c) Queen G
Ma petite personne ;

NOM : Cullen.
PRÉNOM : Renesmée. Un mélange des prénoms de mes deux grand-mères : Rénée et Esmée.
AUTRE(S) PRÉNOM(S) : Carlie. Un mélange des prénoms de mes deux grand-pères : Carlisle et Charlie.

AGE : 6 ans. Apparence 16/17 ans.
NÉ(E) LE : 10 juin 2006. A : Forks.
HABITE : Rome.
CLASSE SOCIALE : Aisée.
EMPLOI : Aucun, elle est encore toute jeune. Et puis de toute manière, elle n'a pas le droit d'approcher le monde des humains de trop près.

GROUPE : Hybride. Père vampire, Mère humaine à l'accouchement, vampire aujourd'hui.
ANIMAL : ///
DON : Partage des images mentales, et donc mes pensées lorsque je touche une personne.
CÉLÉBRITÉ CHOISIE : Willa Holland. Parce que je préfère cette actrice à Bella Thorne, les autres sont prises par d'autres membres. Si vous trouvez qu'elle ne va pas pour Renesmée, je changerai sans problème :p Je précise que j'utiliserai des images "gentilles" si on peut dire de Willa Holland pour le rôle de Renesmée, pas celles où elle parait complètement déchirée !
Ma petite tête ;



.
A whole story

« Tu verras, un jour le printemps reviendra. »

4 ans, apparence 13 ans. J’étais persuadée qu’elle ne reviendrait pas avant un long moment. Tout le monde autour de moi me couvait. Tout le monde pensait qu’avec l’amour qu’ils leurs restait à me donner, j’oublierai un peu. J’étais une enfant, disaient-ils. Même Jacob se trahissait, ses yeux étaient toujours doux, aimants, attentionnés, mais une lueur les avaient quittées. Je les observais s’afférer, le regard vide de sens. Et je n’étais plus une enfant. Et ils ne s’en rendaient pas compte. Du haut de ma petite taille, je savais parfaitement ce qu’il se passait. Ma mère était partie et ne reviendrait pas. Pas avant longtemps. Je me levai du canapé, ne faisant pour une fois pas attention aux autres, qui me regardaient tristement. Les escaliers me parurent vieux, hantés, terrifiants. Comme s’ils abritaient une présence ancienne, celle de ma mère. Quelques larmes coulaient sur ma joue. Silencieusement je rejoins mon père dans sa chambre, pour me blottir contre lui. J’avais peur son enfermement soudain, ce silence lourd, s’applique aussi à moi. J’étais terrifiée à l’idée de le perdre lui aussi. Je sentis sa main sur mes cheveux : « Tout ira bien Renesmée, Maman reviendra un jour tu verras. Je suis là ne t’inquiète pas ». J’ai pleuré longtemps contre la poitrine de mon père le jour où ma mère est partie. Puis je me suis endormie. Cette nuit là je m’en souviens encore, j’ai rêvé d’elle, j’ai rêvé de ma courte vie.



¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤« Rêve d’une nuit, pensées profondes. »

Je la vis elle. Mon premier, magnifique souvenir, fut celui de ma mère. Pour des milliers de personnes, ce souvenir serait horrible. Lorsque ma mère m’a mise au monde j’ai failli la tuer. Je me souviens de son visage meurtri, abîmé, taché de sang. Mais je revoie aussi le regard qu’elle m’avait porté, comme si la douleur n’était rien comparée au bonheur de me voir. Je m’appelle Renesmée Carlie Cullen, et je ne suis comme personne. Parmi les milliards de personne sur la planète, nous ne sommes que quelques hybrides, moins d’une cinquantaine c’est sur. Moitié humaine, moitié vampire. Mon don me permet d’avoir le souvenir exceptionnel de ma naissance.
Puis une tête blonde m’apparue. Ma tante Rosalie. Elle se comportait comme ma mère, même si elle ne serait jamais que ma tante. Depuis que j’étais née, lorsque ma mère ne pouvait s’approcher de moi à cause de son statut de nouveau née, puis quand elle nous avait abandonnée, Rosalie m’avait materné. Comme une deuxième mère, qui ne pourrait malheureusement, jamais remplacée ma mère biologique. Je l’aimais tellement, j’aimais tellement tous les membres de ma famille. Je rêvais ensuite des parties de chasse avec oncle Emmett, j’adorai quand il m’apprenait à chasser le Grizzli ou qu’il m’emmenait jouer au baseball. Avec lui, tout comme avec les heures de séance shopping et beauté de tante Alice, j’oubliais mes petits tracas quotidiens. Bien qu’il n’y en avait jamais. Quand nous rentrions, j’aimais aller embêter oncle Jasper, pour lui montrer tout ce que nous avions acheté. Il me racontait toujours pleins de choses, c’était le seul qui me traitait presque comme une adulte, et j’adorai ça. Puis ma grand-mère me faisait la cuisine, et pépé Carlisle me mesurer, et jouait avec moi. Mes parents regardaient en riant. Nous étions heureux.
Je rêvais d’une journée parmi tant d’autres. Et je ne pouvais pas oublier Jacob. Un jour, oncle Jasper m’a expliqué pourquoi il nous suivait tout le temps. Il m’a expliqué la raison de son comportement si tendre envers moi. Mon oncle avait nommé cela « l’imprégnation ». Je me souviens du regard assassin de mon père, qui souhaitait me préserver de tout. Mais il était trop tard, soit l’on me racontait, soit ma curiosité et mon attitude d’enfant bornée me pousserait à faire des recherches moi-même. Mon oncle m’avait alors expliqué ce qu’était le « coup de foudre ». A l’époque je n’avais pas compris, mais j’ai maintenant six ans, presque dix-sept dans ma tête, alors je sais. J’étais la personne qui faisait tourner le monde de Jacob. Et même si je ne comprenais pas vraiment, quels étaient mes propres sentiments, je sais que j’ai besoin de lui, je ne peux pas m’en passer. Il a toujours été là, il m’a toujours protégée, c’est le seul qui ne m’a jamais quitté.
Ma vie se résumait à rire avec Emmett et Alice, à manger les cookies que Mamie Esmée me préparait, à avoir de grandes discussions avec mon oncle Jasper et mon grand père, Carlisle, à grandir aux cotés de Rosalie, protectrice. Etre avec mes parents. Surtout avec Jacob. C’est exactement ce qu’avait été ma vie avant que ma mère ne parte, merveilleuse.
Cette nuit là, fut celle de mon dernier rêve, les autres ne furent que cauchemars. Je criai. J’affolai toute la famille. Je ne dormais plus. Je cauchemardais.



¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤« Ce qui est dur au réveil, c’est d’accepter d’avoir rêver. »

J’ouvrai les yeux lentement, difficilement. Je pensai à un de mes bouquins. Je considérais les bouquins de Carlisle comme les miens, ce qui faisait rire tout le monde. J'adorai me promener dans sa bibliothèque et passer des heures la tête fourrée dans un livre. J’avais lu un jour que lorsqu’on se réveille dans l’obscurité, que tout est noir autour de soi, on sait plus trop où l’on est. On se sait plus très bien qui l’on est, juste que l’on est vivant. On n’a jamais été tant vivant qu’à ce moment. Je ne voulais pas me réveiller, je voulais rester dans cet état second. Je ne voulais pas faire face à la réalité. Et les mois passèrent. Oncle Emmett ne jouait plus autant avec moi, trop occupé à réconforter tante Rosalie, qui passait son temps à essayer de savoir comment j’allais. Comment pourrais-je aller bien alors que ma famille était décimée ? J’étais impuissante, et c’était insoutenable. Je voulais rire, j'aimais rire, j'aimais courir, j'avais toujours eu ce côté déjantée, de petite fille heureuse. Je voulais réentendre les blagues sournoises d'oncle Emmett et rire à en avoir des crampes aux joues, au ventre ! Mon père ne parlait plus que quand c’était nécessaire, son sourire si doux ne s’affichait plus. Même tante Alice ne s’amusait plus en faisant les boutiques. Parfois, je me prenais à observer mon oncle Jasper, il devait être très mal. Ces traits tordus ne laissaient rien transparaitre en face de moi, mais il devait ressentir la tristesse de tout le monde. Je l’évitais parfois, ne voulant pas lui mettre un poids de plus sur les épaules, à cause de mon odeur humaine, à cause de ma tristesse. J'avais toujours été comme ça, attentionnée. Grand-père Carlisle souhaitait que je me confie, alors je lui parlais souvent, de tout et de rien. Grand-mère Esmée s’était attribué le rôle de m’emmener voir mon autre grand-père humain, Charlie. Jacob me suivait partout, il était devenu un pilier dans ma vie en vrac. Le temps passa, chaque jour je souhaitais que ma mère reviennent, que ma famille retrouve le sourire.



¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤« Et le tonnerre gronda. Et un pétale apparu sur une fleur minuscule. »

C’était il y a un peu moins d’un an je crois. Ils appelèrent ça « la révolution ». J’avais appris grâce aux cours d’histoire de Carlisle, qu’une révolution s’était comme un soulèvement du peuple, comme un coup d’état. Chez les vampires, il y avait eu des guerres, beaucoup de guerres, mais pas vraiment de révolution. Les invités allaient et venaient dans la maison. Je ne comprenais pas trop, mais je savais que cela avait rapport avec les Volturis. Les méchants vampires, qui sont venus pour me tuer, ainsi que toute ma famille, lorsque j’étais jeune. Il s’était tout simplement rendu compte que je n’étais qu’une hybride. Et pour une raison que je ne saisis pas encore complètement, ils sont partis. Peut-être était-ce parce que grâce à mon don de partager les images, j’avais convaincu Aro. Mais ce jour là, j’avais compris qu’ils n’étaient pas aimés dans la population des vampires. C’était eux, que ma mère avait rejoint. Depuis peu, ma famille retrouvait un léger sourire, pas de bonheur, mais d’espoir. Et un jour j’ai vue mes affaires dans l’entrée, Jacob était dans une voiture. Je compris immédiatement et me tournait en pleure vers mon père. Pour mon bien, il m’envoyait ailleurs. Quand tout sera fini, je pourrai revenir. Combien de temps cet enfer allait-il durer ? Et Jacob était là. Il était toujours là. Les jours passaient en sa compagnie ne l’avait fait devenir que plus important dans ma vie. Un jour, Jacob m’annonça que nous partions pour l’Italie, il me dit que tout était fini. Fini. Et lorsque je passai le pas de la porte, je la vis. Ma mère. Et j’ai pleuré, j’ai pleuré autant que le jour où elle est partie. Des larmes de joie. Peu importe le mal, je lui pardonnai. Parce que si ma mère était partie, c’est surement parce qu’elle y avait été contrainte. Alors je lui pardonnais. J’étais en âge de comprendre ce qu’il se passait. J’approchais de ma maturité. Mais peu importe, peu importe les menaces de l’ombre. Nous étions tous réunis.


.
Behind the screen

Ton p'tit nom (ou surnom ou pseudo) : Amélie mais tout le monde m'appelle Lily.
Comment t'as connu le forum ? Google recherche ! Ce fut long avant de trouver un forum qui me plaise, alors vous allez pas vous débarrasser de moi facilement héhé Twisted Evil
Pourquoi ce forum et pas un autre, dis ? Il avait l'air cool, beau design, écriture, histoire originale ...
Et c'est quoi le code ?
Spoiler:
 
Avant qu'on se quitte (ou qu'on se trouve ! \o/) tu veux rajouter un petit mot ?///.


Dernière édition par Renesmée C. Cullen le Dim 2 Déc - 20:33, édité 24 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nessie ; « La vie, c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre. » [TERMINE]   Dim 2 Déc - 18:26

Ma petite fille !!! Câlin

Bon courage pour ta fiche. De mon côté, je termine la mienne aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Bella Cullen
Love Is Forever
avatar

Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 25/04/2012
Avatar : Kristen Stewart
Âge : Vampire ; Mariée ; Maman
Nationalié : A envie de reprendre des études, mais...
Avec : Rome


MessageSujet: Re: Nessie ; « La vie, c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre. » [TERMINE]   Dim 2 Déc - 18:44

Nessiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiie!!

*fonce sur sa fille et lui fait un immense câlin*

Ma chérie!

Que je suis contente, que je suis contente!!!



Bon courage pour ta fiche!

(Esmée, j'ai hâte de voir la fin de ta fiche. Où en est celle de mon mari d'ailleurs? O_o *va voir*)

_________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Un fantôme

avatar

Nombre de messages : 4265
Date d'inscription : 10/05/2008
Âge : Fantôme
Nationalié : Mort
Avec : Partout


MessageSujet: Re: Nessie ; « La vie, c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre. » [TERMINE]   Dim 2 Déc - 19:39

Nessiiiiie ! Bienvenuuue \o Très bon choix avec Willa Holland *______*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nessie ; « La vie, c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre. » [TERMINE]   Dim 2 Déc - 20:36

KYYYAAH *_* Mémé Esmééééee Razz et Ma Maman ! Héhé, toute la famille arrive on dirait !

Merci Vlad ! Ah, je suis contente de Willa Holland plaise, je me posais la question. Very Happy

Bon, je crois avoir terminée, j'étais vraiment inspirée. Du coup, j'espère que je n'ai rien oublié ! Je m'excuse d'avance si c'est le cas Embarassed

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nessie ; « La vie, c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre. » [TERMINE]   Dim 2 Déc - 20:46

Renesmée C. Cullen a écrit:
KYYYAAH *_* Mémé Esmééééee Razz

Mémé Esmée... Je ne m'y habituerai jamais, je crois. Snif ^^

En fait, je crois qu'il ne manque que papi Carlisle. Mon mari me manque !!!
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Lacroix

avatar

Nombre de messages : 79
Date d'inscription : 18/11/2012
Avatar : Gaspard Menier
Âge : Humain
Nationalié : Psychologue criminel
Avec : Venise


MessageSujet: Re: Nessie ; « La vie, c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre. » [TERMINE]   Dim 2 Déc - 20:55

Bienvenue jolie Nessie *_*

_________________
Où que je sois, quoique je fasse, qu'importe la distance que je puisse mettre entre nous, tout, absolument tout, me ramène à toi. .•°¤ Mags
Revenir en haut Aller en bas
Lorenzo Aprile
    Requiem for a dream

Requiem for a dream
avatar

Nombre de messages : 721
Date d'inscription : 05/12/2009
Âge : Hybride
Nationalié : Étudiant
Avec : Venise


MessageSujet: Re: Nessie ; « La vie, c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre. » [TERMINE]   Dim 2 Déc - 21:26

C'est quoi cette invasion Cullen ?

Bienvenue à toi, je lis ta fiche dans la soirée Smile

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nessie ; « La vie, c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre. » [TERMINE]   Dim 2 Déc - 22:48

Hey bienvenue à toi petite princesse *__*

Revenir en haut Aller en bas
Lorenzo Aprile
    Requiem for a dream

Requiem for a dream
avatar

Nombre de messages : 721
Date d'inscription : 05/12/2009
Âge : Hybride
Nationalié : Étudiant
Avec : Venise


MessageSujet: Re: Nessie ; « La vie, c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre. » [TERMINE]   Dim 2 Déc - 23:14

Bon alors, quelqu'un d'aussi motivé qui réussit à me faire surkiffer les Cullen, du moins Nessie rien qu'en le lisant, j'ai juste envie de dire OUI ! Sincèrement, je suis content de voir une Nessie comme ça !

Donc validée =D

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nessie ; « La vie, c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre. » [TERMINE]   Dim 2 Déc - 23:17

Merciiiii, ça me fait trop plaisiiiir Snif <-- larme de joie

Merci tout le monde !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nessie ; « La vie, c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre. » [TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nessie ; « La vie, c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre. » [TERMINE]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Fascination :: Fiches validées :: Présentation
 :: Fiches refusées ou abandonnées
-
Sauter vers: