jQuery().ready(function(){ var banner = new Array(); banner[0]='http://image.noelshack.com/fichiers/2016/03/1453226391-header-hiver-6-2.png'; banner[1]='http://image.noelshack.com/fichiers/2016/03/1453226394-header-hiver-6.png'; banner[2]='http://image.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Anton V. Anzilutti ◮ Fini

Aller en bas 
AuteurMessage
Anton V. Anzilutti

avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 28/04/2013
Avatar : Jensen Ackles
Âge : Enfant de la lune célibataire
Nationalié : Professeur de sport
Avec : Venise


MessageSujet: Anton V. Anzilutti ◮ Fini   Lun 29 Avr - 0:41



Anton V. Anzilutti

Citation de votre choix ;



by COPYRIGHT
NOM : Anzilutti.
PRÉNOM : Anton.
AUTRES(S) PRÉNOM(S) : Valentin.

AGE : 44 ans.
NÉ(E) LE : 01/05/1971 A : Naples
HABITE : Venise
CLASSE SOCIALE : Modeste, mais travail dure
EMPLOI : Professeur de sport

GROUPE : EdL
ANIMAL : Loup
DON : Aucun
CÉLÉBRITÉ CHOISIE : Jensen Ackles.





Histoire
Je me suis souvent demandé ce que l'on attendait de nous lorsqu'on était enfant, quel espoir nos parents placés en nous, si ces derniers influé sur nous, si sans eux nous serions les même, ou nous ne serions rien. Je me demande si les attentes de nos proches peuvent nous aider à avancer, nous sauver de nous même ou tout simplement nous faire plonger. Des questions qui commencèrent à germer dans mon esprit le jour ou je fis d'elle ma fille, le jours ou elle porta mon nom et le jour ou je me fis la promesse de la protéger de tout, de la protéger d'elle, du monde et de ce qui peut en sortir. Dois-je placer tous mes espoirs en elle ? Dois-je agir en père ? Dois-je faire comme mes parents et lui créer un objectif, un but à atteindre et la laisser s'armer pour l'atteindre ? Je n'étais pas prêt à être père le jour ou je franchis le cap. Je n'étais pas prêt à reconstruire une vie, à réparer une enfance brisé et c'est sans savoir à quoi m'attendre que j'avais bravé l'inconnu pour elle, que j'avais été là ou je ne serais jamais allé. J'avais donné ma vie pour elle, j'avais sentie à l'époque que sa vie était lié à la mienne et que je ne pourrais pas vivre sans elle. Mais avais-je compris en cet instant que tout changerait ? Avais-je compris que les sacrifices seraient souvent énormes et les conséquence trop grande ? Sans doute pas. Mais j'avais ressenti le besoin de l'aider, j'avais eu besoin de le faire. Elle devait-être sauvé, je devais la sauver. Et finalement, 15 ans après, je n'arrivais pas à regretter, et ce bien que je sois souvent inquiet de la manière dont je l'éduque, dont je l'aime. Car oui j'aime cette inconnue à mon sang. J'aime cette enfant, qui devient une femme, cette ombre qui sait se faire soleil. Je ne veux pas rejeter la créature qui, il y a 24 ans déjà, entra dans ma vie.

Ouvrant les yeux, il faisait encore nuit alors que je me dégageais de ses bras, elle qui venait encore si souvent dormir à mes côtés, avant de me relever, quittant le lit avant de passer un short et un maillot. Sans plus de cérémonie, je quittais le maison ou je vivais à présent. Une maison bien vivante, si étrange, mais chez moi à présent. J'avais eu de la chance d'avoir trouver Gabriel et les siens. Car l'alpha m'avait offert une stabilité que je n'aurais pas cru possible, il m'avait offert un soutien et un repère au moment ou j'en avais eu besoin. Eliza avait toujours été assez en retard dans son comportement et j'avais peur de ne pas savoir la comprendre, de l'étouffer. Oui, je n'aurais pas su gérer très longtemps mon statut et Eliza et Gabriel était arrivé juste avant le point de rupture, prenant le relais et me permettant de souffler pour de bon. Que serait-il arrivé si je ne l'avais pas rencontré ? J'aurais sans doute commis l'impardonnable. Je ne suis pas ce qu'on nomme un dominant, j'ai peut-être mes opinions et je ne me laisse pas si aisément marcher sur les pieds, mais j'ai aussi et surtout une volonté d'agir qui ne pourrait-être étouffé, toutefois, je n'ai pas la même assurance que lui et je ne peux diriger. Alors oui, dans cette maison j'ai trouvé ma place et j'espère pouvoir y demeurer encore assez longtemps pour cesser de me vendre, de me mentir. J'ai un peu accepter ma nature de force pour Eliza, pour ne pas flancher devant elle - ce qui est stupide étant donné que la jeune femme ne semble pas ressentir de problème à se niveau. -, mais j'ai toujours voulu faire preuve de force, d'être le guide qu'elle voulait à l'époque. Pourtant je ne fus jamais très à l'aise avec cela, jamais très franc avec cet nature et bien que je ne la bride pas, j'ai toujours porté ses morts sur ma conscience, allant porter une fleure sur les tombes de mes victimes, allant m'excuser avant de reprendre mon chemin. Une bonne ou une mauvaise chose ? Je ne saurais dire, je n'en ai jamais parlé à personne, gardant cette détresse pour moi car je me suis toujours refusé toute faiblesse. Je suis un battant, déterminé et droit, un compétiteur qui reconnait ses défaites mais qui n'excuse pas ses faiblesse. Non, depuis mon enfance il fut inscrit dans mon esprit qu'une faiblesse pouvait-être contré, elle pouvait-être effacé par un entraînement ou par des réflexions, car oui, une faiblesse n'est définitive que si l'on a pas le courage de la combattre. Et j'ai toujours combattu. Mais ça, c'est différent, et le combat et dure, toutefois je le mènerais seul, car je suis un roc, je suis un guide pour une blondinette qui a besoin de puissance, de présence. Elle a besoin de moi, et moi d'elle, sauf que je ne peux l'abandonner à mes sentiments sans prendre le risque de la blesser. Je devais avancer dans la tempête et prier pour qu'elle passe un jour. Mais quand ?

J'avais toujours craint de décevoir, mettant toujours la barre plus haut, devenant élitiste et surtout, devenant un modèle. J'étais aimé et respecté, j'étais un exemple de réussite, que ce soit scolaire ou sportive. Pratiquant plusieurs sport à haut niveau, j'étais surtout reconnu en basket ou j'avais un avenir tout tracé, j'étais promis à un grand avenir. Mais je suis toujours resté humble, et j'ai toujours travaillé pour y arriver. Je voulais y arriver car je voulais faire quelque chose de mon existence, je voulais aller loin, le plus loin possible sans user des autres. Gentil et populaire, je n'arrivais toutefois pas à rentrer dans les clichés du sportifs, pour moi ce n'était pas un physique ni une attitude qui définissait une personne et j'ai toujours essayé de le prouver en gardant contacte avec ceux qui avaient été mes amis et qui aujourd'hui n'était pas considéré comme populaire. Oui, j'étais accessible, car si je refusais de me laisser prendre par mes faiblesses, j'acceptais le fais que les autre en ai. Et j'acceptais que l'on puisse agir différemment de moi, que l'on puisse ne pas savoir comment combattre.

Et puis, lorsque j'atteins le sommet, je fis le plus gros choix de mon existence. La sauver. Elle semblait si perdu, si faible. La poussant avec le plus de force que possible, je lui sauva la vie en brisant la mienne. J'avais pensé mourir à l'époque, mais je savais que j'avais fait le bon choix. J'allais peut-être mourir, faire de la peine à mes proches, mais les parents de cette gamine pourraient la retrouver le soir. J'avais rêvé toucher les étoiles et j'avais faillis le faire, j'avais atteins mes rêves, à elle de vivre les siens. Je découvris alors que la mort pouvait-être terriblement douloureuse, terriblement lente, et alors que je sentais chaque fragment de mon corps s'éteindre, je compris qu'elle, elle serait morte sur le coup. Ne me laissant toutefois pas mourir, je luttais du mieux que je pouvais, j'essayais, je voulais y arriver. Mais ce ne fut pas suffisant à l'époque et je sombrais dans ce qui me sembla être la mort à l'époque. Loin du silence que j'aurais imaginé, j'eus l'impression d'intercepté des fragments de la vie d'autrui, entendant parfois, sentant, mais ne voyant jamais. Finalement ce fut une douleur vive et brulante qui vient remettre en marche mon corps. Sentant comme un vent chaud envahir mon corps, je compris que je ne resterais plus ici très longtemps. Je le sentais et finalement j'eus raison de le croire lorsque je repris connaissance allongé dans l'herbe d'un parc. Sentant le vent caresser ma peau, je mis de longue minute à me lever et lorsque ce fut fait, je trouvais ses yeux. Elle… Sentant sa chaleur contre mon corps, elle remit lentement mes sens en marche avant de m'expliquer. Insensé, mais pourtant si réelle. Elle me toucha au plus profond de mon être et lorsque je compris qu'elle avait cessé de vivre, je pris la décision de la garder avec moi. L'arrachant à ce qu'on osé appelé famille, je la pris sous mon aile. Lui offrant tout, lui permettant de s'épanouir, de vivre au travers de ses passion. Je ne cache pas avoir beaucoup dépensé et a être souvent sortie de mon budget, mais elle le méritait.

Retrouvant du travaille j'enchainais souvent les heures, vivant pour la sauver. Mais qui allait me sauver moi ?

La réponse fut Gabriel. J'avais besoin d'autre adulte et Gabriel m'accepta, depuis je ne suis plus aussi tendu, je me détend peu-à-peu, apprenant à souffler, reprenant une vrai vie sans doute… Oui, j'ai trouvé ma place, j'ai trouvé celle sans qui je n'aurais pas compris que mes rêves n'était que des rêves et que la vrai vie se déroulé à coté de moi.



Parle nous un peu de toi
Ton p'tit nom (ou surnom ou pseudo) : Kiwi.
Comment t'as connu le forum ? Admin je suis.
Pourquoi ce forum et pas un autre, dis ? Parce que.
Et c'est quoi le code ? AI.
Avant qu'on se quitte (ou qu'on se trouve ! \o/) tu veux rajouter un petit mot ?Bouh.

© Twilight Fascination

_________________


Dernière édition par Anton V. Anzilutti le Ven 14 Juin - 15:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eliza Anzilutti

avatar

Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 28/04/2013
Avatar : Saoirse Ronan
Âge : Lycane célibataire
Nationalié : Lycéenne
Avec : Probablement aux basques d'Anton ou de Gabriel


MessageSujet: Re: Anton V. Anzilutti ◮ Fini   Dim 19 Mai - 21:58

Papa ?

_________________
Spoiler:
 
How much time did it take ?
How much time did I wait ?
Why did you have to come so late ?

- (c) Moriarty -
Revenir en haut Aller en bas
 
Anton V. Anzilutti ◮ Fini
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Ohoh, voici Liana ! [Fini.]
» Sa première souris et sa première cérémonie du partage [Libre] (FINI)
» Saphire reine de fée!(très fini!)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Fascination :: Fiches validées :: Loups-Garous-
Sauter vers: