jQuery().ready(function(){ var banner = new Array(); banner[0]='http://image.noelshack.com/fichiers/2016/03/1453226391-header-hiver-6-2.png'; banner[1]='http://image.noelshack.com/fichiers/2016/03/1453226394-header-hiver-6.png'; banner[2]='http://image.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 now the wolf is knocking at my door bang-bangin’, ask for more

Aller en bas 
AuteurMessage
Julia Garibaldi

avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 28/02/2013
Avatar : Gage Golightly
Âge : Loup-garou toute juste mordue
Nationalié : Etudiante
Avec : Rome


MessageSujet: now the wolf is knocking at my door bang-bangin’, ask for more    Jeu 28 Fév - 20:58

JuliaGaribaldi

.
Identity card


Photography ;


(c) Pomme
Ma petite personne ;

NOM : Garibaldi
PRÉNOM : Julia

AGE : 19 ans
NÉ(E) LE : 7 mars A : Rome.
HABITE : Rome
CLASSE SOCIALE : Aisée
EMPLOI : Etudiante

GROUPE : Loup-Garou
ANIMAL : Loup
CÉLÉBRITÉ CHOISIE : Gage Golightly
Ma petite tête ;



.
A whole story

La vie t'ennuie. Tu n'as jamais réussi à trouver un but ou un sens à celle-ci, malgré tes capacités intellectuelles extraordinaires, tu n'arrives pas à t'intéresser à quoi que ce soit longtemps, à découvrir quelque chose pour te donner une bonne raison de vivre, une raison durable, pas quelque chose de fade et sans couleur que ta vie trop facile t'offre. Tu étouffes, Julia, ne pas pouvoir être toi-même, d'évoluer dans un milieu où les apparences comptent plus que des relations concrètes. En réalité, tu te sens très seule et ce depuis toujours, tes parents n'ont jamais assez de temps à t'accorder et tu es plus souvent livrée à toi-même qu'en leur compagnie. Contre cette indifférence, tu as cherché à attirer l'attention, mais là encore, c'est un échec que tu as dû affronter. Tu construis tes relations dans une spirale d'autodestruction, jamais tu n'arrives à rester agréable avec quelqu'un, et fatalement, tu finis toujours par les blesser de la façon la plus horrible qu'il soit, bien souvent sans réellement le vouloir. Il t'est tellement plus simple d'envoyer bouler les autres, de ne pas les laisser s'attacher à toi mais si compliqué de se défaire de cette envie d'être entourée malgré tout.

Alors tu as appris à sourire, à donner une fausse image de toi, une image comme on doit en donner dans la bonne société, une image de fille de bonne famille, propre sur elle, brillante, souriante, polie et bien éduquée. Tu joues ton rôle parfaitement à présent et personne ne pourrait déceler la véritable Julia derrière ces faux semblants si bien rodés.

Tu es surdouée. Un esprit remarquablement construit qui te permet de comprendre à peu près n'importe quoi, et ce accompagné d'une mémoire à toute épreuve, si bien que quel que soit l'exercice auquel elle est confrontée, tu y réponds sans rencontrer aucune difficulté. Mais cela t'ennuie. Tu aimerais comme tes camarades rencontrer des difficultés et pouvoir discuter au même titre qu'eux des cours. Jamais tu ne peux affirmer que tu es heureuse d'avoir enfin compris comment appliquer telle ou telle formule ou que tel ou tel exercice t'a posé problème. Non, tu t'ennuies et pour tromper la lassitude et la solitude, tu consumes la vie par les deux bouts, fumes comme un pompier, bois plus que raison, te drogue sans limite. Et personne n'est là pour te repêcher, pour te sermonner ou pour te consoler. Tu restes seules à te débattre dans ta déprime.

Tu es née à Rome où tu as toujours vécu, dans un ancien palais antique complètement rénové que tes parents ont acheté quelques années avant ta naissance. Même si tu y as grandi et vécu, tu ne peux t'empêcher de trouver fascinant de vivre dans un palais qui date de milliers d'années avant toi, où tu trouves encore des restes de statues antiques, de colonnades ou de mosaïques. La fontaine qui se trouve dans la cour par exemple est aussi vieille que les murs qui vous entourent et chaque fois que tu quittes ton domicile pour te rendre quelque part, tu admires avec plaisir la scène gravée sur les bords de celle-ci. Tes parents, diplomate pour l'un et PDG d'une compagnie quelconque pour l'autre ne t'ont jamais accordé de temps. Tu les voyais le soir quand ils rentraient pour se préparer à assister à tu ne savais quel dîner ou banquet, alors que toi, tu te préparais à aller au lit et tu les croisais le matin qui partaient, pressés, pour aller travailler quand toi tu te levais à peine pour aller à l'école. Ton intelligence rare a été découverte très tôt, mais tes parents n'ont jamais jugé utile de t'envoyer dans une école où tu pourrais t'épanouir, pensant que tu t'adapterais parfaitement à un environnement normal.

Tu t'es enfoncée dans cette vie morne et ennuyante, accompagnant tes parents quand tu as commencé à grandir et avec ces dîners chics et luxueux, partageant en cercle fermés les mêmes rituels que les enfants de votre classe sociale. Tu pourrais presque crier au stéréotype mais toi aussi tu as plongé avec une facilité déconcertante dans les excès. Première cigarette à l'âge de treize ans, suivi quelques mois après du premier joint. Première relation sexuelle à quatorze ans pour tromper l'ennui du moment lorsqu'un dîner chez un collègue de ton père à la campagne. Tu ne sais même plus qui est le garçon avec qui tu as partagé cette nuit, mais l'alcool ingurgité cette nuit là ne t'as pas laissé simplement une migraine. Tu te perds dans les méandres parallèles que les drogues, l'alcool et le sexe offrent, comme un ersatz de bonheur. Éphémère à n'en pas douter, mais au moins durant ces brefs moments, tu te sens heureuse et vivante. Au jeu du « on disait que », chacun fixe ses propres règles, et celles que tu te fixes te conviennent parfaitement.

Enfoncée à tel point que tu brises consciemment le bonheur qui vient à toi. Tu as fréquenté ce garçon quelque mois. Lui si timide, si réservé, il a réussi à te toucher pourtant. C'est lui qui a fait le premier pas vers toi, et après quelques mois d'une relation parfaite, tu l'as laissé tombé. Tu étais heureuse et amoureuse, mais tu voyais bien qu'il luttait pour toi et tu savais qu'il ne méritait pas d'être entraîner à ta suite. Tu as préféré briser durement votre lien plutôt que de le voir, lui aussi, se rendre malheureux. Peu de temps après, tu as essayé de t'ôter la vie. De cette tentative ratée tu ne gardes que deux cicatrices à tes poignets.

Et puis ta vie a pris un tournant que tu n'aurais jamais pu imaginer. Tu rentrais de soirée, tard, et tu as décidé de couper par un quartier moins fréquenté le soir. Et tout est allé trop vite. Tu t'es sentie plaquée sur le sol par une force plus importante que la tienne. Ta tête s'est violemment cogné contre le sol et tu es restée à moitié assommée un instant. Pourtant, tes yeux s'ouvrent grand de terreur. Un loup se tient au-dessus de toi, babines retroussées, un grognement profond. Il te tient, et toi, petite Julia, toi redevenue petite fille à cet instant, tu as peur. Çate ronge les entrailles, ça te brûle. Le cri reste bloqué dans ta gorge tandis que tu tentes de te débattre pour te défaire de l'emprise de l'animal. Mais tu ne peux pas. Il est trop fort pour toi, trop puissant. Un regard fixe. Un regard qui dérange. Un grognement. Une douleur atroce. Intolérable. Tu as l'impression que ton épaule se détache du reste de ton corps, tu sens et tu entends tes os qui se brisent. Un hurlement. Long et déchirant. Un hurlement de douleur pure, intense. Et tu perds conscience. C'est une chute, longue, lente et vertigineuse, vers l'enfer, vers les entrailles de la mort.

Et malgré toi, tu te bats pour vivre, tu te bats pour cette vie que tu renies en temps normal. Tu ne veux pas mourir. Pas maintenant. Tu refuses cette mort incompréhensible. Ton corps se couvre de sueurs, tu as du mal à respirer, le sang s'écoule hors de ton corps irrémédiablement. Tu as mal. Tu souffres. Combien de fois as-tu perdue connaissance et es-tu revenue à toi durant cette nuit là ? Tu ne pourrais le dire. Mais finalement, la douleur a reflué. Alors, tu mourrais pour de bon ? La vie avait-elle fini de s'écouler de ton bras déchiqueté ?

Tu rouvres les yeux. On t'a retrouvée, couverte de sang et agonisante et tu es en vie. Tu joues les idiotes, tu dis que tu ne te rappelles de rien, mais tu sais, toi, ce que tu as vu. Et si tu le racontais, tu serais internée immédiatement ou bonne pour retourner voir un de ces psychologues à qui tu n'as pas envie de parler.

Tu as gardé ça pour toi, et tu as bien remarqué que tu ne gardais aucune séquelle. Et tu as bien remarqué que tu n'avais plus de cicatrice, pas même celle autour de tes poignets. Et tu refuses de comprendre. Ce que tu crois tiens des histoires qu'on raconte dans des livres.

.
Behind the screen

Ton p'tit nom (ou surnom ou pseudo) : Sedna
Comment t'as connu le forum ? On a fouillé et retourné le net
Pourquoi ce forum et pas un autre, dis ? On voulait un forum pas trop prise de tête où jouer nos personnages
Et c'est quoi le code ? JG (LEVITTTT Cool)
Avant qu'on se quitte (ou qu'on se trouve ! \o/) tu veux rajouter un petit mot ?Loup y es-tu ?


Dernière édition par Julia Garibaldi le Ven 1 Mar - 15:15, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Valer De Santis

avatar

Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 28/02/2013
Avatar : Daniel Sharman
Âge : Loup-garou et célibataire
Nationalié : Apprenti en ébénisterie
Avec : Rome


MessageSujet: Re: now the wolf is knocking at my door bang-bangin’, ask for more    Jeu 28 Fév - 21:45

mr g Happy

_________________
Mark out the points. Build the pyre. Assemble different drummers. Light up the fire. Put on your masks. And animal skins. Illumination, illumination. Listen to the drums. Between each beat, each beat of the drum. O beloved mother of liberty. Hold me in your arms. Burn burn, burn brightly. Burn burn, burn white heat.

Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Faulkner

avatar

Nombre de messages : 674
Date d'inscription : 21/08/2010
Avatar : Penn Badgley
Âge : Enfant de la lune, farouchement amoureux de Rebecca
Nationalié : Trader
Avec : Venise


MessageSujet: Re: now the wolf is knocking at my door bang-bangin’, ask for more    Jeu 28 Fév - 22:51

Bienvenue \o

Des loups *_*

_________________
Because of you
Mâle alpha - 387 ans - Compagnon de Rebecca - Père de Niel, 21 mois .
•°¤ Mags.
Revenir en haut Aller en bas
Aro Volturi

avatar

Nombre de messages : 399
Date d'inscription : 14/06/2011
Avatar : Ben Barnes
Âge : Vampire
Nationalié : Ombre de Thanatos
Avec : Rome.


MessageSujet: Re: now the wolf is knocking at my door bang-bangin’, ask for more    Jeu 28 Fév - 22:55

JG LEVITT .... Pour cette blague de merde je t'épouse !

Bienvenue =D

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Julia Garibaldi

avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 28/02/2013
Avatar : Gage Golightly
Âge : Loup-garou toute juste mordue
Nationalié : Etudiante
Avec : Rome


MessageSujet: Re: now the wolf is knocking at my door bang-bangin’, ask for more    Jeu 28 Fév - 23:58

Les blagues de merde, c'est la vie Cool

_________________


Screaming in the dark, I howl when we're apart. Drag my teeth across your chest to taste your beating heart. My fingers claw your skin, try to tear my way in. You are the moon that breaks the night for which I have to howl. My fingers claw your skin, try to tear my way in You are the moon that breaks the night for which I have to
HOWL


Revenir en haut Aller en bas
Julia Garibaldi

avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 28/02/2013
Avatar : Gage Golightly
Âge : Loup-garou toute juste mordue
Nationalié : Etudiante
Avec : Rome


MessageSujet: Re: now the wolf is knocking at my door bang-bangin’, ask for more    Ven 1 Mar - 3:45

Et double poste, mais jay fini ! peace

_________________


Screaming in the dark, I howl when we're apart. Drag my teeth across your chest to taste your beating heart. My fingers claw your skin, try to tear my way in. You are the moon that breaks the night for which I have to howl. My fingers claw your skin, try to tear my way in You are the moon that breaks the night for which I have to
HOWL


Revenir en haut Aller en bas
Valer De Santis

avatar

Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 28/02/2013
Avatar : Daniel Sharman
Âge : Loup-garou et célibataire
Nationalié : Apprenti en ébénisterie
Avec : Rome


MessageSujet: Re: now the wolf is knocking at my door bang-bangin’, ask for more    Ven 1 Mar - 23:16

J'ai trop hâte que tu sois validée pour pouvoir RP ! Lovely

_________________
Mark out the points. Build the pyre. Assemble different drummers. Light up the fire. Put on your masks. And animal skins. Illumination, illumination. Listen to the drums. Between each beat, each beat of the drum. O beloved mother of liberty. Hold me in your arms. Burn burn, burn brightly. Burn burn, burn white heat.

Revenir en haut Aller en bas
Julia Garibaldi

avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 28/02/2013
Avatar : Gage Golightly
Âge : Loup-garou toute juste mordue
Nationalié : Etudiante
Avec : Rome


MessageSujet: Re: now the wolf is knocking at my door bang-bangin’, ask for more    Ven 1 Mar - 23:18


_________________


Screaming in the dark, I howl when we're apart. Drag my teeth across your chest to taste your beating heart. My fingers claw your skin, try to tear my way in. You are the moon that breaks the night for which I have to howl. My fingers claw your skin, try to tear my way in You are the moon that breaks the night for which I have to
HOWL


Revenir en haut Aller en bas
Un fantôme

avatar

Nombre de messages : 4265
Date d'inscription : 10/05/2008
Âge : Fantôme
Nationalié : Mort
Avec : Partout


MessageSujet: Re: now the wolf is knocking at my door bang-bangin’, ask for more    Sam 2 Mar - 12:01

Aaah franchement très bonne fiche, vous me faites rêver avec vos personnages ! Ils sont tous deux très ancrés dans une personnalité bien campée, auréolés d’une écriture agréable et fluide, pas de doute j'ai hâte de voir ce que vous allez donner en rp ! *___* VALIDÉE évidemment, et bienvenue \o/ (et disoulée pour la journée supplémentaire d'attente... =3)
Revenir en haut Aller en bas
Julia Garibaldi

avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 28/02/2013
Avatar : Gage Golightly
Âge : Loup-garou toute juste mordue
Nationalié : Etudiante
Avec : Rome


MessageSujet: Re: now the wolf is knocking at my door bang-bangin’, ask for more    Sam 2 Mar - 22:52

Merci I love you

_________________


Screaming in the dark, I howl when we're apart. Drag my teeth across your chest to taste your beating heart. My fingers claw your skin, try to tear my way in. You are the moon that breaks the night for which I have to howl. My fingers claw your skin, try to tear my way in You are the moon that breaks the night for which I have to
HOWL


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: now the wolf is knocking at my door bang-bangin’, ask for more    

Revenir en haut Aller en bas
 
now the wolf is knocking at my door bang-bangin’, ask for more
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Team Aura (pv : Red Wolf )
» KNOCK ON YOUR DOOR ?
» Tequila Tequila ! [Téquila Wolf, Rang A, Chasseurs de Primes, Un plan mafieux, réservée]
» [PV Kana Suu] Des nouvelles de Tequila Wolf.
» Wolf, Jude Wolf.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Fascination :: Fiches validées :: Loups-Garous-
Sauter vers: