jQuery().ready(function(){ var banner = new Array(); banner[0]='http://image.noelshack.com/fichiers/2016/03/1453226391-header-hiver-6-2.png'; banner[1]='http://image.noelshack.com/fichiers/2016/03/1453226394-header-hiver-6.png'; banner[2]='http://image.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Eliott Scottson 100%

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Eliott Scottson 100%    Sam 24 Nov - 22:11

Eliott.Scottson

.
Identity card


Photography ;


(c) CRÉDIT AVATAR
Ma petite personne ;

NOM : Scottson
PRÉNOM : Eliott
AUTRE(S) PRÉNOM(S) : Héphaestion (son véritable prénom)

AGE : 2368 ans (d'apparence environ 25 ans, il ne connait pas son vrai âge )
NÉ(E) LE : Le 356 av. J.-C
A : Pella, Macédoine (Grèce)
HABITE : Nomade depuis la mort de son amant, il s'instale à Venise.
CLASSE SOCIALE : Appartenant à l'ancienne noblesse grecque au temps des conquêtes d'Alexandre Le Grand, il eu le temps de piller des villages entiers et d’amasser une grande quantité d'or. Il a aussi eu le temps d'économiser Pendant des siècles et des siècles.
EMPLOI : Il n'a aucune ambition professionnelle pour le moment.

GROUPE : Vampire
DON : Il peut transférer les blessures qu'il subit à la personne qu'il regarde (ça doit être dans les yeux pour que cela marche) et inversement. Son don lui permet aussi de distinguer les blessures et les maladies pouvant être invisible à l’œil nu. Cela ne marche pas contre les modificateurs. Il est doté d'une excellente vue, ce n'est pas un don mais plutôt une capacité vampirique très développée.
CÉLÉBRITÉ CHOISIT : Trevor Donovan
Ma petite tête ;

[img][/img] [img][/img] [img][/img]


.
Character

Dans mon ancienne vie, j'étais un homme effacé, toujours derrière la grandeur de mon amant, mais je n'en étais nullement dérangé. Je suis plutôt fidèle avec les gens qui méritent cette confiance. Je n'ai jamais aimer combattre, je suis plutôt de nature à ne pas chercher les ennuies et je pense que cela m'a toujours avantagé au cours de ma longue vie. J'observe, j'arrive facilement à prévoir les réactions des personnes ça m'a permis d'avoir un bon sens tactique. Je suis du genre à toujours préparer un plan B contre toute situation. Au cours de mes longues années j'ai réussit à détenir de nombreuses informations, je suis très curieux peut être est ce même un défaut, assez contradictoire d'ailleurs avec ma nature prudente. Il m'arrive de rire et de profiter simplement de la vie comme elle vient même si je reste tourmenté par le passé. Je dévisage inconsciemment les personnes que je rencontre, ça à pour résultat de souvent les mettre mal à l'aise. Je n'aime pas parler pour rien dire ni me dépêcher, j'ai tout le temps qu'il faut. J'ai tendance à me sentir toujours au dessus de tout. Je ne suis pas égocentrique mais je trouve parfois que les problèmes les plus "important" sont en réalités les plus futiles.

Physical appearance

Je suis plutôt grand, une peau plutôt foncé lorsqu'on compare aux autres vampires rappelant mon ancien teint matte que le soleil m'avait offert. J'ai des épaules larges accompagnées d'une musculature ferme et bien dessinée. Un nez grecque et droit dont les narines fines se dilatent les rares fois où je respire. Des cheveux ébouriffés blonds ornées d'une barbe de 3 jours courte qui me donnent un regard très mystérieux et profond, j'aime mes yeux c'est ce qui me donne le plus de charme je trouve. Ils sont d'un rouge aussi précieux que le rubis. Je reste très droit et souvent stoïque ce qui d’ailleurs m’ait souvent reproché. Je m'habille selon l'ère du temps, je suis la mode.

Passions

Mon défunt marie était la chose que j'appréciais le plus au monde. J'adore parcourir le monde, découvrir des nouvelles choses. L'histoire m'a toujours plus. Je garde une certaine croyance pour mes dieux maintenant déchus. C'est peut être stupide mais ils resteront ceux en qui je crois. J’apprécie la pluie, je trouve que cela donne du charme. J'aime ce qui est raffiné, c'est assez superficiel mais j'aime les choses belles, ça la toujours été.

Story

Je naquis dans la ville de Pella, cela remonte à très loin et je ne me souviens plus des détails concernant cette vie, elle se situait sur un plateau qui surplombait d'anciens marécages de Macédoine. Je fus éduqué par l'un des plus grands, Aristote dont je respectais son savoir et sa sagesse. Je ne fus pas seul en effet mon ami de toujours Alexandre ,le prince, partageait avec moi cet apprentissage. Peu à peu notre relation devint de plus en plus ambigüe, et un amour naquit quand nos voix commencèrent à muer. Cette situation resta tout de même bien loin des yeux et des murs. En effet la reine Olympias qui était belle mais d'une cruauté sans pareille, connu pour ses jalousies extrêmes, n'aurait de toute façon jamais laissée cela se produire.

Au temps des grandes conquêtes, j'accompagnais mon ami et le conseillais sur les stratégies à prendre. Mais je préférais profiter de nos moment libre en tête à tête, je compris que je l'aimais. Nous passions des jours entiers à jouer, nos lèvres se touchèrent, nous rîmes. Un jour où nous étions sur le lit l'un sur l'autre, il prit ma main et la posa sur son cœur il me demanda si je les entendais je répondis d'un simple hochement de tête il me dit alors que nous étions des âmes sœurs, ma simple réponse fut un sourire subtil mélangé à un profond regard dont j'avais le secret nous fîmes l'amour encore et encore. On s'amusait à se rouler dans l'herbe dans les prairies, on s’éclaboussait lorsqu'on passait près d'une fontaine. J'aimais passé ma main le long de son corps. Puis il se maria avec Roxane, une fille plutôt sympathique mais légèrement naïve. Dans la société d'aujourd'hui il serai considéré comme un mauvais mais à l'époque c'était normale, les femmes servaient pour les descendances et l'image. Ces années étaient pour moi les plus belles de ma vie, je ne le savais pas à ce moment.

Hélas Olympias avait prévu autre chose, en effet le soir de ma victoire sur le sol perse, d'une façon que je découvris plus tard, elle était venu jusqu'à moi. A peine l'avais-je entrevue qu'une masse obscure fonça sur moi et je perdis conscience. Je ressentais uniquement une douleur omniprésente qui traversait toutes mes veines pendant à mon goût, des mois. Des choses bougeaient en moi, changeaient, j'entendais mes os se craquaient encore et encore, tels des tambours de cuivre sur ma destiné. Je hurlai de rage continuellement. Peu à peu la douleur se calma et d'un coup j'ouvris les yeux. J'étais de retour en Macédoine allongé dans un lit. Était ce un cauchemars? Je vis Olympias qui s'occupait de moi, pendant que je soufrai d'une synesthésie de sensation, mon ouïe entendait le vent souffler sur les branches de peuplier, ma vue discernait les particules de poussière qui voltigeaient dans la chambre où je me trouvais, je vis des couleurs dont je méconnaissaient l'existence, je ne reconnaissais plus la soie et le cuir que je touchais tant les détails étaient précis, je sentis les odeurs de nuit, de terre et de sel, étions nous près de la mer? Une odeur plus enivrante cependant arriva dans mes tempes. Elle provenait d'un calice d'or que cette harpie me tendit, elle m'expliqua que c'était le Nectar, le vin des Dieux et qu'il fallait que je le bois car j'étais leur élu. Perdu dans mon ignorance, ma confusion, et ma soif insatiable, je bus. Je crois que c'était la plus belle et agréable boisson du monde, ces arômes parfumés, cette énergie qui parcourut mon corps, j'en redemandai, et amusé elle me dit qu'il fallait que je sois patient, que je pourrai en obtenir autant que j'en désirai. Les jours passèrent mais la femme m'interdis de sortir de ma prison d'or, pourtant, il me manquait cruellement. La reine devint de plus en plus dénudée, elle rigolait, un rire magnifique mais étrange, elle aimait entrouvrir mes lèvres avec le bout de ses doigts. Elle s'amusait à passer sa main dans ses cheveux d'or ,dont un parfum d'abricot et de caramel s'y diffusait, pour les dégager de ses yeux. Elle aimait me regarder. On aurait dit une enfant. Je compris qu'elle voulait bien plus que je ne pouvais lui offrir et Je lui dis ses quatre vérités. Tombant de son piédestal une grimace se dessina sur son visage.

Elle fut prise d'une folie virulente et jeta les objets qu'elle trouvait sous sa main, ses yeux dansaient tels des flammes. Je n'avais jamais remarqué ses yeux auparavant, sa couleur rouge. Sa couleur sang. Elle me fixa et me cracha tout. Que j'étais considéré comme mort aux yeux des mortels et que mon changement rendra impossible mon retour. Mes sentiments devenant incontrôlable je fonçai sur elle, hélas pour moi elle était bien plus puissante et rapide que moi et d'une main sur mon cou elle me para, je me débattais mais n'arrivai-je même pas à déplacer un de ses doigts, comprenant que je ne lui appartiendrais jamais elle attenta à ma vie en me rapprochant de la torche qui éclairait la pièce. Je la fixai droit dans les yeux perdant espoir sur ma possible réussite.. et alors que mon cou était littéralement broyé... un miracle se produit. Les blessures que je subissais se transférèrent sur sa peau ivoire, je voyais les couleurs de la douleur et des blessures sortir de mon corps pour s'incruster sur cette amazone... Son cou se mit à se serrer et le feu qui s’apprêtait à me bruler n'en fit rien. Au contraire, un trou se forma au milieu de son torse, sa peau s'effritait en cendres noirs. Perturbée par la douleur elle me lâcha et d'un simple réflexe je posa mes main sur son doux cou abimé par les blessures et je la décapita sèchement, ce n'étais pas mon intention je voulais juste lui briser la clavicule mais ma nouvelle force en avait décidé autrement. Puis je pris la torche et brulai celle qui me désirait.

Un silence assourdissant frappa mes tympans. Tout c'était passé si rapidement que devais-je faire maintenant? Certainement pas rester ici, je fouillai la pièce et découvris le journal d'Olympias, ça et quelques affaire dans un sac en tissus j'ouvris la porte avec la clef en fer qui se trouvait dans les cendres de la reine. Je compris que j'étais dans le palais royale et de part ma nouvelle vitesse je sortie sans être vue. A l'extérieur, je couru, c'était une belle nuit. Je me souviens avoir trouver un garde en patrouille, seul. Perché sur un arbre je l'observai, je vis le flux de sang se mouvoir dans ses veine. J'entendais le chant mélodieux de son cœur. Mon pouvoir et ma course avaient enfoncer un fer chaux au profond de ma gorge, j'avais une soif sans précédent, par un réflexe bestial, j'ai enfoncé mes crocs dans sa peau. Ce n'étais pas la première fois que je tuais quelqu'un. La guerre l'ayant obliger mais je ne me reconnaissait pas. Je réalisai que dans cette action inhumaine, les merveilleuses années avec mon tendre aimé, l'amoure que je lui portais était terminé, d'une façon si brutale, si soudaine qu'elle me laissai de marbre. J'en appris plus sur le mystère que j'étais devenu en lisant le journal. Je compris que le seul moyen pour le revoir serai de l'engendrer. Hélas je ne me pardonnerais jamais de lui infliger ceci il avait un autre destin. Ça pourrai aussi le tuer si je ne me retenais pas et c'était un risque que je ne pouvais me résoudre à prendre... Dans mon dilemme , je fus heureux, en effet il avait demandé à ce qu'on éteigne dans toutes les villes le feu sacré entretenu par les mages les jours de mon deuil. Il obligea mon héroïsation et il façonna une sépulture digne d'un Dieu à mon égard, J'appris dans le journal de la reine qu'elle avait tué un homme pour faire mon cadavre. Il m'arrivait de le regarder la nuit depuis les arbres, je me souviens qu'un soir où il travaillait sur les stratégies qu'il utiliserai. Je le vis s'arrêter, il pris une épée bâtard qu'il inspecta, il la sortie de son fourreau, je la reconnus aisément, elle m’appartenait. Sans m'y attendre et il était difficile de me surprendre, il pleura. Ahh que j'aurais voulu le serrer dans mes bras, sentir son odeur, le consoler. Je compris que mes sentiments furent réciproques. Mais ce n'était plus ma vie. Quelques années plus tard alors que je me fis à ma nouvelle condition. La maladie le toucha violemment et l'obligea à rester cloitré dans sa chambre. Je vins le voire, je voulais le guérir! Mes capacités le pouvais.

Mais quand je fus dans sa chambre je vis que son corps était infesté, il était trop tard. Je le savais, je m'entêtai pitoyablement, je transposai la maladie par plusieurs purges mais cela ne suffisait pas, je fatiguai. Je me suis sentis impuissant. Cela faisait un moment que j'étais dans sa chambre, il s’aperçut de ma présence, et souris. J'ignore si c'était la folie de la mort ou peut être m'a-t-il reconnu? Je le regardai restant stoïque, j'abandonnai mes purges inefficaces, pour me mettre à ses côtés, je lui tenus la main.. la froideur de mon membre le surprend mais il s'y fit, je lui parlai mais je me rend conte que je disais des choses futiles et sans intérêt ce qui le fit rire, mes yeux s'embrumèrent, il me fixa, j'entendais sa respiration être de plus en plus longue, tout en caressant sa main je lui dis que tout ira pour le mieux, que je l'aimais que j'étais fier de lui qu'il était un grand homme qu'il contait pour moi. Mais ses vieux yeux se fermèrent petit à petit, les mélodieux battement de son cœur se désaccordèrent. Tentant de changer l'inévitable je le suppliai par tous les dieux de rester éveillé, si je le pouvais j'aurai pleurer. Il était mort. C'était finis. je détournai les yeux. Je restai ainsi pendant de longues minutes mes yeux rouge s'attardèrent sur une petite table de nuit, j'aperçus une pièce en argent... je me levai, doucement je la pris, je distinguais son portrait, il portait un scalp d'éléphant symbolisant sa conquête de l'Indus, je le regardai , la pièce lui était plus tôt fidèle, j'entendis des bruis dans le couloir se rapprochant de la chambre, il fallait que je parte. Je mis la pièce dans ma poche, je l'embrassai sur le front pour la dernière fois, je passai ma main dans ses cheveux et imprimai dans ma tête à jamais, sa voix, son rire, ses lèvres, sa beauté, la façon dont il festoyait, la manière qu'il me prenait dans ses bras, puis d'un vent je partis. Il mourut comme un grand homme, comme un conquérant. A son souhait, il fut enterré dans mon tombeau près de ce qui est censé être mon cadavre.

Fortement attristé, je quittai l'ancienne Grèce et pris le rythme de vie d'un nomade. Je n'ai jamais pu l'oublier mais je ne regrette rien. J'ai fait ce qu'il fallait faire. Durant mes nombreuses Odyssées, je découvris des personnes de mon espèce, beaucoup de noms leurs étaient attribués selon le lieu mais ils étaient souvent comparés au chaos et à des êtres dont le mal s'était emparé mais ils restaient des légendes aux yeux des hommes. Je découvris un puissant vampire nommé Aro ainsi que son clan, je n'ai pas chercher à les rejoindre, ses méthodes ne me dégoutaient pas, je n'étais pas mieux, mais sa personnalité me dépassait, je me doutais déjà que le meurtre de Didyme caché bien plus qu'on ne savait. Ce pauvre fou il a voulu se rapprochai du soleil et ses ailles ont brulé. Je compris alors que mon don était en fait unique, et je préférai le cacher aux autres, l'expérience m'a appris qu'il est toujours utile d'avoir un atout dans sa manche. Enfin j'appris que cela provenait d'une caractéristique de mon ancienne vie. Je suppose que ça vient du fait que je participais exclusivement à la guerre derrière les soldats ou d'Alexandre et que cette "distance" est symbolisée par mon transfère. Mon don est peut être utile mais les blessures physiques ne sont plus celles dont je souffre le plus. Je découvris d'autres espèces comme les puissants loups-garous, leurs morsures sont pour nous mortelle mais je réussis à contourner cette règle. En effet je peux transférer le poison à un hôte. Sur un loup-garou ça ne lui fait rien, sur un mortel ça l’engendre, sur un vampire ça le tu. Il faut que je fasse attention tout de même, plus le poison reste dans mon corps plus il m'est difficile de le visualiser et donc de l'extraire. Il y a aussi les puissants modificateurs sur lesquels mon pouvoir est inefficace, à mes dépends. Je ne les apprécie pas, leurs odeurs sont répugnantes et ils me gênent lors de mes chasses. Durant des siècles Je pris soin de participer à l'histoire en restant dans l'ombre. Je n'ai jamais pris le risque de transformer un humain, mon manque d'ambition est sans doute la raison, il y a bien eu des amants mais un blocage se fait, je ne veux peut être pas leur infliger le sacrifice d'abandonner leur vrai vie, leurs amis, leur famille. Je me suis vu prendre de la sympathie pour eux et vivre dans leur société si naïve et puérile. C'est une sensation bizarre, je me suis vu sauver une fille de l'attaque d'un enfant de la lune, peut être je désire protéger le bétail pour mieux assurer ma survie ensuite ? Ou est-ce une certaine nostalgie de mon ancienne condition humaine? J'ai décidé de me rendre à Venise en Italie, j’apprécie beaucoup ce pays depuis que les "rois" sont ornés d'une couronne de ronce. Je découvre que plusieurs races se trouvent sur le même territoire, ça risque d'être intéressant.


Writing

Je suis à San-Francisco, Kenedy a annoncé la guerre du Viet Nam. La réponse du peuple est un mouvement qui me rappelle un philosophe que j'avais étudié dans mon enfance, Sinope si ma mémoire est bonne. Les jeunes humains se sont perdus dans leurs drogues, ils n'ont plus la notion de la réalité. Je ne suis même plus obligé de me cacher en plein jour. Je préfère tout de même ne pas les côtoyer, leurs actions perdent toutes logiques et je peux facilement laisser mes pulsions prendre le dessus par leur imprudence. Je parcours la banlieue de la ville à la recherche d'une victime. J'entends un groupe d'adolescents, ils fument dans un jardin derrière une maison. Je saute sur le toit du pavillon. J'observe, ils sont 5. Par le silence dans la demeure, je constate qu'il n'y a pas d'adulte. J'entends leurs inspirations sur un joint qu'il se fait tourner. Un des gamins s'éloignent du groupe, je ne sais pas pour qu'elle raison, et à vrai dire ça ne m'intéresse pas. Une fois qu'il est hors de la vue de ses camarades, je prends l'enfant, une main sur sa bouche, il tente de se débattre. Mon visage reste impartiale. Je saute silencieusement dans le jardin des voisins ma proie en main. Enfin je mords sa douce nuque. Son sang chaux s'injecte dans ma bouche par plusieurs jets rythmés par les battements de son cœur. Il souffre mais petit à petit, ses cris atténués s'arrêtent. Ses bras, qui essayent d'éloigner ma tête, perdent en force et épuisé, il les laisse pendre. Son liquide pourpre circule dans tout mon corps, je peux sentir un mélange de pain d'épice de cannelle de miel, je suis à l'extase, les jeunes sont décidément les meilleurs. Ma soif est enfin assouvie. Du sang coule de ma peau froide, je passe mon pouce sur le coin de ma lèvre pour m'essuyer puis je le suce. Mes yeux rouges s'égare dans le ciel. La nuit est vide d'étoiles se soir. Elles sont masquées par le rayonnement de la belle lune. Elle est ronde, blanche, pure. Je constate qu'il y a une piscine. Je le pose au sol. Enfin Je m'avance vers l'eau. J'observe mon reflet. Je constate que mes habits sont salement tachés. Je ne demande où est ce que j'allai me réfugier dans la journée.

Soudain un cri interrompt ma réflexion. Cela proviens d'une centaine de mètre. Je ne sais pas pas quoi faire alors, curieux, je saute de toit en toit vers le bruit. Je me retrouve sur un Wall-Mart. Je découvre au pied de la fondation. Un énorme loup d'une fourrure grise. Celui-ci grogne à une jeune humaine, elle sanglote, elle fuit et se retrouve piégé dos au mur du super-marché. Elle a peur. Elle était déjà mordus et du sang coule de son bras. Cette bête ne peux être qu'un loup-garou, les modificateurs ne s'attaquent pas aux humains. Je n'ai pas remarqué que c'était la pleine lune cette nuit. Les loups-garous attaquent généralement avec une meute, est-ce un loup solitaire? Je me suis déjà nourris, je vais pas me battre pour son sang. Alors que je m’apprête à partir. Un détail m'apostropha. Je discerne les couleurs d'une blessure chez la fille autre que la morsure. Elle est malade. J'ai déjà vu cette couleur auparavant, c'est celui d'un cancer. Sans réfléchir je siffle.

Le loup, s’apprêtant à foncer sur sa victime, s’immobilise et lève le museau. Il me regarde, et grogne de rage. Mon regard croisa le sien. Aucun sentiment ne peut être lu sur mon visage. Je lève le poing et frappe violemment mon torse, grâce à mon don, on a presque l'impression que je le frappe directement. Celui-ci, par la douleur, de mon coup sur son torse a pour réflexe de se cambrer. Je saute de mon perchoir. J’atterris, poing au sol, entre la jeune fille et son agresseur. Ce-dernier se redresse rapidement, il secoue la tête légèrement confus par mon attaque, puis il fonce sur moi. Il est jeune et prévisible, à 5m de distance, la bête volumineuse saute habilement. J'esquive le bond en pivotant sur le coté. Le monstre n'a pas eu le temps de se retourner que, bras au ciel, je lui assène un puissant coup d'escrime dans son flanc. Je perfore sa peau résistante et enfonce mon membre jusqu'à son cœur. Je l'attrape et l'arrache sous des couinements stoppés par la mort. La masse s’effondre lourdement, je lâche alors le cœur de l'animale.

Je me retourne et observe la jeune fille, mon visage toujours sans expression. Pourquoi ai-je fait cela? Elle reste silencieuse bien qu'elle renifle sans arrêt, la confusion mélangée à l’étonnement se lit dans ses doux yeux. Elle ressemble à Roxane. J'inspecte ses blessures, si je la laisse ainsi elle finira par être une ennemie. Étonnement, l'idée de la tuer ne me viens pas à l'esprit. Je transfère alors le poison et sa blessure sur mon corps. Mon bras me brule atrocement. Je vis mes force me quitter. La morsure ne peut pas cicatriser tant que le venin est dans mon corps. Sans attendre d'avantage je transpose le poison au cadavre du loup. Je me redresse et m'approche lentement de la jeune fille. Elle ferme brusquement les yeux et se recroqueville sur elle même, en entendant mes pats, choquée par les événements. Je lui tends ma main qui n'a pas servit au combat, silencieux. Trouvant étrangement sa sentence longue, elle ouvre un œil. Elle vue ma main, la prend et je l'aide à se relever.

"Mer-Merci..", murmura t-elle.

Je ne sais pas vraiment quoi lui dire, alors autant la rassurer et lui demander de partir rapidement. Je lui souris calmement. Pour une fois j'essaye de me montrer réconfortant.

"Tout se passe bien, ce que tu as vu, ce que tu as vécu ce soir n'a jamais existé. Tu ne mentionneras jamais ce qui c'est passé ici, tu vivras ta vie jusqu'au bout comme si chaque jour était le dernier"

Tout en parlant, j’extraie sa tumeur, mon organisme le rejettera facilement.

"Maintenant retournes chez toi"

Elle regarde alors le mort, une main sur son bras.. Puis me fixe. Je répète ce que j'ai dis. Je suis à vrai dire agacé. Je ne pense pas que mes paroles l'ai vraiment rassuré, mais ça la quitte de ses pensées. Elle me remercie une énième fois. Je lève un sourcil pour lui faire comprendre que je perds patience. Elle s'en va enfin, ça sert à rien que je la tue, je suis sûr qu'elle ne racontera rien et puis même si elle le faisait personne ne la croira. Est-ce-que j'essaye de me convaincre moi même? ou peut être que je regrette ce que j'ai fais? Oui c'est sans doute ça. Je soupirs longuement, je suis fatigué, j'ai soif, le jour va bientôt se lever, et j'ai un cadavre de Loup-Garou à faire disparaitre. Ça m'apprendra à m occuper des affaires des autres.

.
Behind the screen

Ton p'tit nom (ou surnom ou pseudo) : Eliott Razz (original hein?)
Comment t'as connu le forum ? Après avoir vu le film je suis redevenu accro et de fil en aiguille bah j'ai débouché ici en faisant des recherches sur l'histoire de certain personnage que j'avais oublié quand j'avais lu les livres Smile
Pourquoi ce forum et pas un autre, dis ? J'ai vu l'univers de ce site et le travail des admins. Je ne pouvais dire que oui (:
Et c'est quoi le code ? ET
Avant qu'on se quitte (ou qu'on se trouve ! \o/) tu veux rajouter un petit mot ?Je m’excuse pour les fautes d'orthographes, je suis dyslexique mais je me relis le plus possible. ^^'"


Dernière édition par Eliott Scottson le Mer 5 Déc - 3:50, édité 37 fois
Revenir en haut Aller en bas
Un fantôme

avatar

Nombre de messages : 4265
Date d'inscription : 10/05/2008
Âge : Fantôme
Nationalié : Mort
Avec : Partout


MessageSujet: Re: Eliott Scottson 100%    Sam 24 Nov - 22:48

Aah très bon choix de don, finalement ! *__* Ça ça donne de quoi animer un rp ! Je lis ta fiche dès qu'elle est terminée ! <3
Revenir en haut Aller en bas
Aro Volturi

avatar

Nombre de messages : 399
Date d'inscription : 14/06/2011
Avatar : Ben Barnes
Âge : Vampire
Nationalié : Ombre de Thanatos
Avec : Rome.


MessageSujet: Re: Eliott Scottson 100%    Sam 24 Nov - 23:04

Perso plus qu’intéressant en vue Very Happy Hâte de lire la suite !!!

En revanche, Pettyfer est déjà pris.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eliott Scottson 100%    Sam 24 Nov - 23:21

Et t'as vu Aro, Elliott est homo ! *_________________________*
*adultère*
Revenir en haut Aller en bas
Lorenzo Aprile
    Requiem for a dream

Requiem for a dream
avatar

Nombre de messages : 721
Date d'inscription : 05/12/2009
Âge : Hybride
Nationalié : Étudiant
Avec : Venise


MessageSujet: Re: Eliott Scottson 100%    Sam 24 Nov - 23:24

... J'ai vu ... Mais tu l'approches, je te tue !

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eliott Scottson 100%    Sam 24 Nov - 23:30

Hihihih mr g
Dès que t'es validé Elliott, il nous faut un lien et... un rp What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Lorenzo Aprile
    Requiem for a dream

Requiem for a dream
avatar

Nombre de messages : 721
Date d'inscription : 05/12/2009
Âge : Hybride
Nationalié : Étudiant
Avec : Venise


MessageSujet: Re: Eliott Scottson 100%    Sam 24 Nov - 23:33

Moyennement d'accords la !

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Lacroix

avatar

Nombre de messages : 79
Date d'inscription : 18/11/2012
Avatar : Gaspard Menier
Âge : Humain
Nationalié : Psychologue criminel
Avec : Venise


MessageSujet: Re: Eliott Scottson 100%    Sam 24 Nov - 23:49

Bon, c'est fini la gay pride là ?

Bienvenue Eliott ! (pourquoi je pense à Eliott le dragon moi >.>)

_________________
Où que je sois, quoique je fasse, qu'importe la distance que je puisse mettre entre nous, tout, absolument tout, me ramène à toi. .•°¤ Mags
Revenir en haut Aller en bas
Giuliana Massena

avatar

Nombre de messages : 220
Date d'inscription : 18/10/2010
Âge : Hybride folle raide dingue d'un trop joli pédiatre
Nationalié : Infirmière
Avec : Dans les gondoles a Venise


MessageSujet: Re: Eliott Scottson 100%    Sam 24 Nov - 23:55

Bienvenue !


*fait figure d'extraterrestre au milieu des mâles xD *

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eliott Scottson 100%    Dim 25 Nov - 0:48

@Vlad, Ahhah, Merci Very Happy Attention, la puissance de ses ennemies est son plus grand allier Wink

@Aro, Merci ^^ Et je n'avais pas vu qu'il était pris j'avais pourtant regardé sur le topic qui en parle je m'excuse je pense prendre Trevor Donovan alors, normalement il est pas pris Very Happy

@F. Simon, Nous serons pur et innocent n'est ce pas ? Very Happy

@Dorian, Nonn pas lui ! ni Billi Eliott xD

@Giuliana, Ahaha Razz Merci
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eliott Scottson 100%    Dim 25 Nov - 11:55

Bien entendu, bien entendu ! Mouhahaha
Revenir en haut Aller en bas
Caem Denver
Je préfère l'Enfer à tes côtés
plutôt que le Paradis sans toi.
avatar

Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 27/01/2012
Avatar : Joseph Fiennes
Âge : Humain
Nationalié : Inspecteur
Avec : Venise


MessageSujet: Re: Eliott Scottson 100%    Dim 25 Nov - 13:41

Sois le bienvenu chez les fous Eliott, mais ne t'en fais pas : nous ne sommes pas tous cinglés...



Attends...

gné?

En fait, SI!

Mouhahaha

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eliott Scottson 100%    Dim 25 Nov - 16:08

Ahahah, je vais bien m'amuser alors Razz
Et merci ! \o/
Revenir en haut Aller en bas
Un fantôme

avatar

Nombre de messages : 4265
Date d'inscription : 10/05/2008
Âge : Fantôme
Nationalié : Mort
Avec : Partout


MessageSujet: Re: Eliott Scottson 100%    Lun 26 Nov - 23:43

ALOOOOOORS ! Heureux
*mode admin ON*
Tout d'abord, je tiens à te dire que je SURKIFFE ton style d'écriture, les mots que tu emploies, les figures de styles, les enchaînements, j'adore ! Il y a beau avoir des fautes et parfois des manques de ponctuation, ça n'en reste pas moins un très bon récit si on fait abstraction ! xD
L'histoire de ton personnage est intéressante et très prenante ! L'experte historique du fo, ma charmante collègue admin (xD), n'a repéré aucune incohérence historique bien qu'une forte ressemblance avec le film Alexandre, mais ça ce n'est pas un problème, je suis la première à m'être inspirée d'une oeuvre littéraire avec mon Dracula ! xD Voilà pour les compliments !
Maintenant on passe aux choses sérieuses (n'ai pas peur, je blaguouille)

Nous avons noté quelques incohérences et détails à changer ! ^__^ Je te fais ça en liste :
- "Des cheveux ébouriffés passant du blond au brun selon les saison" : je rappelle que le soleil, ou n'importe quel autre élément extérieur, n'influe plus sur un vampire ! Donc le soleil ne blondit pas les cheveux, par exemple... (toutefois, si tu parlais juste de reflets, et que c'était là une formulation très poétique, nous nous excusons, mais on préfère être sures xD)
- "les larmes coulèrent sans que je me rende conte" : je rappelle aussi que les vampires ne pleurent pas, tout simplement parce qu'ils ne secrètent pas de larmes (ils n'ont pas non-plus de sang dans leur veine, ni aucune autre substance, ceci étant dit ! Ils ont juste du sperme, va savoir pourquoi..... je demanderai à Stephenie Meyer la prochaine fois que je la verrai, tiens !)
- "Je lève le poing puis je frappe violemment mon torse. De la manière d'une onde de choque j'utilise mon don pour que l'impacte fonce sur la bête et celle-ci se voit projeter en arrière." A notre avis, ce passage là est incohérent par rapport au don d'Eliott ! Tu as marqué "Il peut transférer les blessures qu'il subit à la personne qu'il regarde" or dans ce passage de ton histoire, il ne fait pas que transmettre, il amplifie à outrance ! Un loup-garou et un vampire sont de force à peu près équivalente, il n'est donc pas possible qu'un simple coup sur son torse se transforme en... poussée immense sur le lg ! Le loup doit ressentir exactement la même chose (soit, en l’occurrence, un coup sur son torse) !
- "- Tout se passe bien, ce que tu as vu, ce que tu as vécu ce soir n'a jamais existé. Tu ne mentionneras jamais ce qui c'est passé ici, tu vivras ta vie jusqu'au bout comme si chaque jour était le dernier" Je voudrais m'assurer d'un détail, sur ces paroles : ce ne sont que des paroles normales, hein ? Parce qu'il ne faut pas amalgamer la capacité de persuasion des vampires de Vampire Diaries, aux vampires de Twilight ! Les vampires de Twilight ne peuvent pas persuader un humain, sauf don exceptionnel (mais le tien c'est la transmission de blessures) ^__^ Donc ces paroles étaient bien juste des paroles comme ça ? (je m'assure que tu ne confondes pas les deux types de Vampires xD)

Voilouuuuuuuu j'espère que ce gros pavé ne te démotive pas, franchement je suis à fond avec ton perso, et dès que t'as corrigé ces détails et mis un avatar, t'es validé ! *___*
Revenir en haut Aller en bas
Aro Volturi

avatar

Nombre de messages : 399
Date d'inscription : 14/06/2011
Avatar : Ben Barnes
Âge : Vampire
Nationalié : Ombre de Thanatos
Avec : Rome.


MessageSujet: Re: Eliott Scottson 100%    Lun 26 Nov - 23:47

Et vu que Vlad est une boulette, je tiens aussi à souligner que tu n'as pas mis le code =) L'oublies pas !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Un fantôme

avatar

Nombre de messages : 4265
Date d'inscription : 10/05/2008
Âge : Fantôme
Nationalié : Mort
Avec : Partout


MessageSujet: Re: Eliott Scottson 100%    Lun 26 Nov - 23:56

Ah oui ! Je SAVAIS que j'oubliais un truc !
Revenir en haut Aller en bas
Aro Volturi

avatar

Nombre de messages : 399
Date d'inscription : 14/06/2011
Avatar : Ben Barnes
Âge : Vampire
Nationalié : Ombre de Thanatos
Avec : Rome.


MessageSujet: Re: Eliott Scottson 100%    Lun 26 Nov - 23:59

Heureusement que je suis là =)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eliott Scottson 100%    Mar 27 Nov - 2:16

Alors, pour commencer, merci o/

Normalement tout est corrigé (y)

Tout de fois pour "l'onde de choque", c'était l'image que mon personnage perçoit, comme une flèche qui fonce sur l'ennemi. Dans ma tête il n'y avait pas d'amplitude de force il était juste projeté comme si on donne un coup de poing dans son thorax ^^, mais si vous l'avez pas compris ainsi c'est que j'ai mal rédigé ou j'ai tout simplement trop surestimé mon personnage ^^ , du coup j'abandonne la métaphore pour être plus précis x)

Pour son unique dialogue x) , oui j'ai pu confondre avec d'autre série certain attribut du vampire ( notamment les cheveux et le fait qu'il pleure x) , Vampire Diaries (Team damon \o/ ) ou True blood ) Mais là non c'est juste "juste des paroles comme ça " ^^" Il essaye de la rassurer, de la convaincre tout en restant bref x), j'ai éclairé un peu plus se moment.

Pour le code.... Qu'est ce que le code ? Ça me perturbe depuis le début, je voix les autres qui ont commencé en même temps que moi et ils l'ont déjà alors que moi... (boulet) D: Le pire c'est que je suis sûr c'est un truck tout bête...


Ps: Je me suis effectivement inspiré du film, c'est ce qui ma d'ailleurs donné envie de faire ce personnage ^^ (Et puis vive les grecques quoi 8D"" )

Ps2: Je ne sais pour le moment pas quoi mettre pour les 3 petites images x), est-ce vraiment obligatoire? x)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eliott Scottson 100%    Mar 27 Nov - 2:20

Eliott Scottson a écrit:
Pour le code.... Qu'est ce que le code ? Ça me perturbe depuis le début, je voix les autres qui ont commencé en même temps que moi et ils l'ont déjà alors que moi... (boulet) D: Le pire c'est que je suis sûr c'est un truck tout bête...

De nouvelle à nouveau, on peut bien s'aider. Petite astuce : lis vraiment tout le règlement. Tout y est indiqué. C'est en effet un truc tout bête. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eliott Scottson 100%    Mar 27 Nov - 2:34

Merci Esmée, je me suis fait avoir vraiment .. x) Ces admins sont vicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Aro Volturi

avatar

Nombre de messages : 399
Date d'inscription : 14/06/2011
Avatar : Ben Barnes
Âge : Vampire
Nationalié : Ombre de Thanatos
Avec : Rome.


MessageSujet: Re: Eliott Scottson 100%    Mar 27 Nov - 2:49

Mets un avatar maintenant Smile

Et surtout, validé Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Un fantôme

avatar

Nombre de messages : 4265
Date d'inscription : 10/05/2008
Âge : Fantôme
Nationalié : Mort
Avec : Partout


MessageSujet: Re: Eliott Scottson 100%    Mar 27 Nov - 21:17

Citation :
Ces admins sont vicieux
Ahahaha n'est-ce pas !

BIENVENUE PARMI NOUUUUUUUUUUS \o/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eliott Scottson 100%    Mer 28 Nov - 2:42

Ahaha merci à vous deux ! O/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eliott Scottson 100%    

Revenir en haut Aller en bas
 
Eliott Scottson 100%
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Fascination :: Fiches validées :: Présentation
 :: Fiches refusées ou abandonnées
-
Sauter vers: