jQuery().ready(function(){ var banner = new Array(); banner[0]='http://image.noelshack.com/fichiers/2016/03/1453226391-header-hiver-6-2.png'; banner[1]='http://image.noelshack.com/fichiers/2016/03/1453226394-header-hiver-6.png'; banner[2]='http://image.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Svetlana Reid [100%]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Svetlana Reid [100%]   Mer 4 Avr - 23:33

Svetlana.Reid

.
Identity card


Photography ;


(c) Tikaï
Ma petite personne ;

NOM : Reid.
PRÉNOM : Svetlana.
AUTRE(S) PRÉNOM(S) : Lana.

AGE : 52 ans.
NÉ(E) LE : 21 Octobre 1959. A : Portland.
HABITE : Rome, au-dessus du bar où elle travaille au croisement de Via Panama et Via Lima..
CLASSE SOCIALE : Aisée.
EMPLOI : Barmaid.

GROUPE : Hybride.
DON : Imitation du pouvoir par contact avec la peau.
CÉLÉBRITÉ CHOISIE : Natalia Vodianova.
Ma petite tête ;



.
Character

Discrète. Du moins, autant qu’elle peut. C’est la première chose qui vient à l’esprit des humains quand il s’agit de parler d’elle. Svetlana ne se mélange que peu, ne parlant pratiquement pas d’elle, de ses antécédents, on ne sait pas grand-chose sur elle, si elle n’a pas décidé d’en parler. Calme, souriante, elle est pourtant accessible à tout le monde, chacun ayant droit à une parole, un sourire, un regard. Sa beauté n’attire, heureusement, pas plus que les autres. Sa discrétion et son manque parfois flagrant volonté concernant son mélange avec ses collèges la fait paraître plus hautaine qu’elle ne l’est en réalité. Parfois maladroite avec les gens, elle est rapidement embarrassée voir exaspérée par son manque de pratique et se taira. Ne voulant pas se lier, elle préférera rester poliment intéressée par les gens et leurs histoires que déballer la sienne. La diplomatie fait partie de ses qualités, tout comme la patience. Et il lui en faut dans son métier. Distante avec les humains comme avec les vampires, la seule personne qui la connaissait vraiment était Viktor, son frère. Si avant, elle avait été plus abordable, depuis le décès du dernier membre de sa famille, elle s’est considérablement renfermée sur elle-même.

Ses relations avec les vampires sont encore différentes. Elle sera automatiquement agressive, méfiante et sur ses gardes avec des représentants de cette espèce. N’ayant rencontré que très peu de vampires « fréquentables », elle n’a aucune envie de se lier avec l’un d’eux. Pour elle, ce sont des tueurs dénués d’âme, ni plus, ni moins. Elle n’eut que des mésaventures avec eux. Le fait d’être métissée la pousse à se couper des deux mondes. Et après avoir failli être embarquée par un vampire ukrainien pour quelques expériences sur elle, elle n’a définitivement aucun intérêt à ce qu’on sache ce qu’elle est..


Physical appearance

Svetlana est de taille moyenne, un mètre soixante-deux. Elle est svelte, ses longues jambes sont fines et musclées, tout comme le reste de son corps, bien qu’elle le dissimule inconsciemment sous des vêtements classiques sans un réel goût pour la mode, préférant les habits classiques mais confortables à ceux plus sophistiqués mais si facilement déchirés… Elle peut paraître fluette, de loin, ce qui est une fausse impression. Sa peau pâle, bien qu’à peine nuancé d’une teinte plus rose sur le visage, possède quelques grains de beautés à peines visibles sur son front, sa joue et sous son oreille droite. Ses cheveux châtains clairs, presque blonds et légèrement ondulés descendent à peine sous ses épaules et elle ne les attache pratiquement- jamais. Ses lèvres pleines sont roses et couvrent une rangée de dents blanches bien droites. Ses traits, en fin de compte, sont indéniablement beaux, ce qui est assez classique des vampires. La seule différence notable sera la couleur de ses yeux. Certains ont pensé qu’elle portait des lentilles de couleur pour tromper les humains mais ce n’est pas le cas. Ses yeux, comme ceux de son frère ainsi que de sa mère, sont d’un bleu pâle surprenant. Ses mouvements sont, à l’instar des vampires, fluides et gracieux, même si elle essaye difficilement d’avoir l’air plus « normale ». Même ses mensurations sont classiques. Elle est une beauté, c'est indéniable, mais une beauté discrète et sage.

Ce qui va la différencier des vampires : Son cœur bat. Phénomène impossible si elle avait été humaine, il bat, lentement, plus lentement que la normale mais de façon régulière. Son sang circule donc dans ses veines, réchauffant sensiblement son corps, la rendant plus fraîche que froide. La différence entre elle et les vampires n’est notable que par ceux ayant fréquemment les buveurs de sang. Son corps et son esprit ont besoin de repos, aussi, elle est obligée de dormir au moins quatre heures toutes les trois nuits. Elle n’est pas venimeuse. Son alimentation est humaine. Elle aime le sang, elle en boit de temps en temps, comme une fumeuse qui ne pourrait pas se passer de sa cigarette, mais elle s’était vite rendu compte que cette habitude, de loin la plus significative de sa monstruosité, restait quand même dérangeante pour sa famille, qui faisait partie de ceux qui la voyait plus humaine qu’elle n’est.


Passions

Une de ses principales passions est la pâtisserie. Même si elle a horreur de cuisiner, elle aime vraiment faire des desserts. Tiramisu, tarte au citron meringuée, mousses, éclairs, etc. Bien que n’ayant pas besoin de s’alimenter comme un être humain, sa gourmandise la pousse régulièrement à se faire ces petits plaisirs. Elle aime beaucoup la guitare. Elle avait tenté d’apprendre à en jouer peu de temps avec ma mort de son frère, mais a abandonné depuis. Lana aime beaucoup peindre également, en particulier les paysages. De ce fait, elle apprécie beaucoup plus la vie à la campagne qu’à la ville.

Story

Même si l’identité du père biologique de Svetlana est inconnu, elle en sait d’avantage sur celle par qui elle est venue au monde.

Ania Pervak. Née le 12 Juin 1931, elle a passé le plus clair de son enfance en Russie, pays dont elle est originaire. Ses parents, de riches aristocrates, avait décidé d’émigrer pour les Etats-Unis peu de temps après la fin de la seconde guerre mondiale. Ils s’installèrent à Portland et Ania resta leur fille unique. Elle entreprit des études d’infirmière et décrocha son diplôme du premier coup puis commença à travailler immédiatement dans l’hôpital de la ville. C’est là qu’elle fit la connaissance de John, brancardier.

John Reid. Enfant unique élevé par sa grand-mère, sa seule famille encore en vie suite à un accident de train qui tua ses parents, il a grandi dans un petit pavillon dans la banlieue de Portland. Ses études de graphistes achevées, il se dirige néanmoins vers le travail de brancardier, qui le passionne beaucoup plus. Charmant et charmeur, il s’attirait la sympathie de toutes les infirmières mais seule Ania avait retenu son attention. Quelques mois de flirts plus tard, ils se marièrent, s’installèrent dans une maisonnette à l’extérieur de la ville et devinrent parents de Viktor, nom choisi en l’honneur des origines d’Ania.

Cinq ans passèrent paisiblement, jusqu’à ce que tout s’arrête brutalement. Si brutalement qu’ils ne surent pas comment faire face aux évènements qui se déroulaient inexorablement.

Ania était partie, comme chaque année, en Russie rejoindre ses parents qui s’étaient réinstallés là-bas, afin de fêter l’anniversaire de son père. Son séjour ne dura qu’une semaine mais à son retour, elle était changée. Elle était enceinte. Physiquement, elle avait l’air d’être enceinte depuis deux mois alors que c’était impossible, les deux mariés y avaient fait attention, attendant que leur situation financière soit meilleure. John en était venu à penser que sa femme l’avait trompée et ils se disputèrent violemment, ne se parlant plus pendant plusieurs jours. Période pendant laquelle Ania grossissait presque à vue d’œil. Au bout de deux semaines, ils finirent par convenir que ce n’était pas une grossesse normale. Ils firent le choix de ne pas se rendre à l’hôpital. Quelle que soit la chose qui était à l’intérieur d’elle, c’était dangereux. Sa grossesse évoluait aussi rapidement que diminuait ses forces. Blafarde, famélique, le moindre effort la fatiguait comme elle la faisait souffrir. Le bébé à l'intérieur d'elle était en train de la tuer et ils le savaient tous les deux. Le temps qu'ils ne s'en rendent compte cependant, il était trop tard. En vingt-quatre jours, la jeune femme, affaiblie et terrifiée était arrivée à terme.

D'immenses hématomes parcouraient son ventre et plusieurs de ses côtés avaient été cassées. John se promit intérieurement de tuer la chose qui allait tuer sa femme bien aimée. La "naissance" de la chose se fit dans la douleur et le sang, soudainement mais rapidement. La créature s'extrayait du ventre de sa mère avec ses crocs et ses ongles. John, fou de panique, pris un scalpel et tailla, vainement, la peau d’Ania afin d'aider la chose à sortir, et faire le moins de dégâts sur sa femme. La jeune femme perdit connaissance avant même d'avoir pût voir son bébé et ne se réveilla jamais. John, délaissant l’enfant, essaya de la ranimer, sans succès, pendant de longues minutes et posa enfin les yeux sur la petite forme pâle qu'il avait déposée près du corps de sa défunte femme. Il fût alors sous le choc. Ce n'était pas la créature détestée et malveillante qu'il s'était imaginé assassiner après sa naissance. C'était une fille, incroyablement belle et qui l'observait avec des yeux tristes. Elle ne cillait pas, le fixant de ses prunelles bleues d'une intensité inhumaine. Il ne pourrait pas la tuer. Mais il devait faire quelque chose.

Dans la même journée, John prit sa décision. Il enterra sa femme dans leur jardin, alla chercher Viktor, sans explications et emmena les deux enfants loin de Portland, dans une bourgade puis une autre, puis une autre et encore et toujours. Le dernier membre de sa famille étant décédé, il ne rendit plus de compter à ses amis, ni à la famille d’Ania. Il lui fallait changer de lieu systématiquement, Svetlana (qu'il avait nommée ainsi du deuxième nom d’Ania) grandissait à une allure qui n'avait rien d'humain. Il ne savait pas ce qu'elle était, il ne comprenait pas non plus pourquoi il la gardait alors qu'elle lui créait tant de soucis. Mais il ne pouvait se résoudre à l'abandonner. Elle avait les mêmes yeux que sa mère. Il avait été effrayé du surnaturel de cette enfant. Elle avait la peau fraîche, ne dormait que trop peu, elle avait la peau aussi dure que le roc. Son cœur battait anormalement lentement et elle avait toujours l'air trop intelligent, bien trop évoluée pour son âge.

Svetlana avait atteint l'âge de Viktor en moins de trois mois et son regard était constamment curieux, analysant tout, insidieux, troublants, dérangeants. John avait fini par mentir aux enfants. Viktor avait réclamé sa mère depuis leur départ de Portland et Svetlana l'avait regardé avec insistance jusqu'à ce qu'il réponde qu'elle était gravement malade, hospitalisée et qu'elle n'avait pas le droit aux visites. Une fois qu'il fut lui-même prêt à leur annoncer, il leur révéla que leur mère était morte des suites de sa maladie. Il n'avait jamais changé d'histoire au cours des années suivantes et les deux enfants finirent par le croire et à faire leur deuil.
Svetlana continuait de grandir, de façon moins spectaculaire cependant et elle s'exprima au bout de trois mois dans une élocution parfaitement claire :
- Je t'aime, avait-elle dit à John, les yeux brillants d'émotions. Même si toi, tu ne m'aimes pas comme moi.
John ne s'était pas rendu compte à quel point sa rancœur et sa peur avaient été transparentes et dès lors, il fit tout pour se faire pardonner. Lana communiquait bien plus, et finit par faire partie intégrante de la famille. Même si elle n'était pas complètement humaine, elle était devenue sa fille. Elle l'effrayait toujours autant, d'autant plus quand elle révéla, environ deux ans après sa naissance, qu'elle aimait boire le sang humain.

C’était arrivé dans un hôpital où John avait fini par se faire réembaucher, dans le service des urgences et parfois, ses enfants allaient le voir en sortant de l'école, avec leur nourrisse. Svetlana s'était aventurée dans l'hôpital, curieuse et préoccupée par des odeurs alléchantes. Elle avait alors trouvé une poche de sang pour les transfusions, l'avait percée avec les dents et était en train d'en boire le contenu lorsque son père adoptif la retrouva. Le soir même, ils déménagèrent de nouveau et John fit des recherches pour savoir ce qu'était la petite fille, terrifié à l'idée qu'elle puisse l'attaquer, lui et Viktor. Ce qu'il découvrit le laissa perplexe. La seule raison pour laquelle Svetlana buvait du sang était qu'elle était un vampire. Mais c'était tout bonnement impossible. Elle n'avait pas été mordue, elle n'était pas immortelle puisqu'elle grandissait et que son sang circulait dans son corps. Il se rappela la grossesse d’Ania. Affaiblie, rapide, la sortie de Svetlana de son ventre, ses crocs. Elle était née dans une humaine et avait quelques traits de Ania. John n'en revenait pas. En toute logique, il en vint à la conclusion qu'elle en était un demi-vampire.
Il finit par en parler à l'enfant qui sembla comprendre tout en restant d'un calme effarant. Elle lui toucha la joue, de sa petite main fraîche et lui sourit tout en le fixant dans les yeux.
- Jamais je ne te ferais du mal, pas même à Viktor. Vous êtes ma famille et je ferais tout ce que tu veux, tout ce que je peux pour vous rendre la vie plus facile.

C’était vrai. La vie des Reid devint moins compliquée. Svetlana comprenait mieux, grandissait tout en restant discrète et aussi normale que possible. Elle avait fini par devenir une adolescente et sa croissance sembla redevenir normale. Viktor, bien que plus âgé qu'elle, finit par être le plus jeune physiquement. Il fallait mentir, nier les bizarreries de la jeune fille, mais elle le leur rendait bien. D'une certaine façon, elle leur facilitait la vie, leur apportant une aide inestimable pour les revenus financiers. Elle avait réussi à se faire embaucher de nuit dans un hôtel et ses revenus permettaient à John de mieux arrondir les fins de mois. Elle protégeait Viktor de ses ennuis d'école, l'aidait pour tout ce dont il pouvait avoir besoin. Le fait qu'elle puisse se déplacer rapidement les aidait aussi à déménager plus vite et finalement, elle ne grandit plus jamais. Sept ans après sa naissance, elle était désormais bloquée dans son corps de dix-huit ans, son frère la dépassa et fini par vieillir, tout comme son père.

Svetlana prit alors la décision de partir à la recherche de ses origines et de son père biologique vampire. Elle ne savait toujours pas qu'elle était à l'origine du décès de sa mère, croyant l’histoire de John ; et avait bien l'intention de trouver ce vampire et qu'il réponde à ses questions.

Elle retourna à Portland et y passa quelque temps avant de repartir, tout au long du pays et au bout de quelques vaines années de recherche, John fini par mourir. Ce choc l'amena à s'isoler dans un coin reculé de l'Afrique centrale et y resta encore un long moment, sans pour autant couper toute communication avec Viktor, la seule personne qu'elle aimait vraiment. Celui-ci s'était marié, n'avait pas eu d'enfants.
Le temps passa. Svetlana était toujours à la recherche de son père biologique, parcourant l’Europe au gré de son humeur, gardant contact avec Viktor et sa femme. Coupée du contact avec les êtres humains sur le long terme, elle perdait la notion du temps et en oubliait les faiblesses humaines.

Vingt ans après la mort de John, ce fut au tour de la femme de Viktor de mourir d'un cancer. Viktor était alors seul au monde et Svetlana se décida à rentrer aux États-Unis, pour vivre avec lui afin qu'il ne soit plus seul et ils emménagèrent dans la maison secondaire de Viktor, à Wemme, une bourgade tranquille à une heure de Portland.

Leur vie en cohabitation dura tout juste un an. Viktor, atteint lui aussi d’un cancer, s’était éteint, laissant derrière lui Lana, désormais définitivement seule. Elle resta inconsolable un long moment, se terrant dans leur maison, refusant de sortir, parfois de s’alimenter plusieurs jours de suite. C’était un véritable coup dur pour elle et, désœuvrée, elle finit par tout plaquer pour repartir en Europe, bien décidée à mettre la main sur ce vampire qui avait fait de sa vie ce qu’elle était aujourd’hui.

Elle séjourna en France quelques temps où elle fit la rencontre d’un photographe de presse, Thomas Garle qui lui révéla quelques informations très utiles, non pas sur son père, mais sur les vampires en général. Bien qu’il ne crût pas lui-même à ces contes, ils en parlèrent régulièrement et elle apprit que des êtres comme elle existait partout dans le monde. Avec ce photographe, Lana avait beaucoup de plaisir à discuter et ils finirent même par flirter. Elle mit ça sur le compte de sa faiblesse émotionnelle du moment mais elle ne pût le nier, elle était tombée amoureuse de lui. C’est une des raisons pour laquelle elle disparut de France, du jour au lendemain, la crainte de se lier. L’autre raison était une altercation avec un vampire, qui avait deviné ce qu’elle était d’un seul coup d’œil. Il l’avait informée qu’il connaissait le nom d’une autre hybride comme moi et que la famille de celle-ci était en déplacement à Rome. Une grande famille, « particulière » avait-il dit, connue de tout le monde vampirique répondant au nom de Cullen.

Ce nom, bien sûr, ne lui évoqua rien, mais elle partit sur le champ en Italie, afin de les trouver et avoir peut-être des réponses sur ce qu’elle était.


Writing

Voilà plusieurs jours que Lana était installée à Rome. Habiter en ville ne lui plaisait pas énormément. Les odeurs de la ville était dérangeantes pour quelqu'un avec l'odorat aussi prononcé. Les gaz d’échappements, la cigarette, l'urine, les crottes de chiens, la transpiration, la fritures des fast-food, etc. Tout ça était dégoûtant et écœurant. Ce choix cependant, elle l'avait fait pour être au plus près possible de son objectif. Elle avait besoin de cadrier le secteur et vivre sur place était une des meilleures façon de pouvoir flairer une piste. D’ailleurs, elle ne fut pas déçue. Les premiers jours, elle avait déjà repéré plusieurs traces de passages de vampire non loin de son appartement, donnant sur le parc. Impossible à pister, n’étant pas une chasseuse hors pair, elle avait cependant déjà prit l’habitude de traîner dans ce parc la nuit, à la fin de son service au bar.

Ce travail de barmaid était idéal pour ses recherches. Les vampires ne sortant pas le jour, elle avait de meilleures chances d’en repérer un la nuit. Elle arriverait aussi peut-être à glaner quelques informations à des clients, même si elle se doutait que les humains ne voyaient ni ne savaient grand chose.

En tout cas, elle ne désespérait pas et ce regain d’énergie, ce nouvel objectif était salutaire. La blessure provoquée par la mort de Viktor n’ayant pas cicatrisé, elle avait besoin de s’occuper l’esprit et les mains. Avoir dût quitter Thomas avait été également un supplice pour elle mais elle se refusait de l’appeler, de lui demander des nouvelles ou simplement entendre le son de sa voix. C’était une sensation étrange d’être amoureuse, et elle n’avait vraiment pas l’habitude et même si elle se complaisait à se dire quelque la solitude lui convenait très bien, elle regrettait de ne plus avoir de compagnie.

Ce soir, elle allait de nouveau au bar, faire le service comme à son habitude. Légèrement maquillée, habillée d'un jean noir et d'un T-shirt aux couleurs de l'établissement : Le Panamino Bar, elle se donna un dernier coup de brosse avant de quitter son appartement en fermant à clé derrière elle. Elle aimait bien ce job. En plus de celui-ci, afin de se payer un appartement décent, elle effectuait quelques ventes de ses tableaux sur Internet. Bien que peintre très peu connue, elle pouvait vendre des toiles pour quelques centaines de dollars, ce qui n’était en rien négligeable. Elle vivait donc plutôt bien.

Lana avait prévu une ronde dans la ville pour le soir même. La possibilité d’aller jusqu’à Volterra lui avait effleuré l’esprit mais elle sentait que c’était trop dangereux pour elle. Pour avoir échappé à des vampires voulant la transformer en rat de laboratoire, elle n’avait pas envie de renouveller l’expérience et était bien décidée à ne jamais plus donner l’occasion à un vampire de découvrir qui elle était. A part les Cullen. Si un jour elle mettait la main dessus.

.
Behind the screen

Ton p'tit nom (ou surnom ou pseudo) : Anolie.
Comment t'as connu le forum ? Google !
Pourquoi ce forum et pas un autre, dis ? J’ai fais plusieurs forum RP Twilight, pour être honnête et pourquoi celui-là ? Parce qu'il m'a l'air de vraiment bonne qualité niveau RP. Et franchement, le skin est classe Very Happy
Et c'est quoi le code ? SA.
Avant qu'on se quitte (ou qu'on se trouve ! \o/) tu veux rajouter un petit mot ? Très grande joueuse de MMORPG, je suis passée de WoW à SWToR où j'ai ma propre Guilde. Ce qui demande vachement d'investissement en plus de mes deux emplois. Je vous demanderai donc un peu d'indulgence si vous remarquez un petit laps de temps entre certaines de mes réponses Smile Merci !


Dernière édition par Svetlana Reid le Mar 10 Avr - 0:10, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Un fantôme

avatar

Nombre de messages : 4265
Date d'inscription : 10/05/2008
Âge : Fantôme
Nationalié : Mort
Avec : Partout


MessageSujet: Re: Svetlana Reid [100%]   Jeu 5 Avr - 0:02

Bienvenuuue mr g Don hyper trop classe *.* Une fiche qui promet déjà \o/
Revenir en haut Aller en bas
Matthew Denali
I was born to protect you
avatar

Nombre de messages : 368
Date d'inscription : 30/08/2009
Avatar : Colin O'Donoghue
Âge : Vampire, en couple avec Tanya
Nationalié : Casse-noix à plein temps xD
Avec : Venise


MessageSujet: Re: Svetlana Reid [100%]   Jeu 5 Avr - 0:05

Bienvenue <3

_________________
Matthew & Tanya

A man unwilling to fight for what he wants, deserves what he gets.
© belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Svetlana Reid [100%]   Jeu 5 Avr - 8:18

Piqueuse d'idée What a Face

J'plaisante. Bienvenue à toi ! Très bon choix Natalia Vodianova pour l'avoir déjà prise sur un autre fofo, on peut avoir des kits fabuleux avec elle, et quelle aura *_*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Svetlana Reid [100%]   Jeu 5 Avr - 22:49

Bienvenue ! *-* Faudra absolument qu'on se trouve un lien ! ^^ Quand j'aurais rempli les miens déjà xD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Svetlana Reid [100%]   Ven 6 Avr - 0:03

Bienvenue !
Bonne chance pour ta fiche mr g
(Par contre je remarque que le code que tu as écrit n'est pas le bon, tu revérifieras avant de te faire valider :p)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Svetlana Reid [100%]   Ven 6 Avr - 17:57

Merci tout le monde Smile

@ Jade : Piqueuse d'idée ? Pour quoi ? ^^ Si tu connais des supers kit pour elle, j'suis carrément preneuse, j'ai encore rien trouvé qui soit à mon goût Smile

@ Nathaniel : Bien sûr ! Avec plaisir Smile

@ Skelton : Très juste, je rectifie tout ça dans ma prochaine édit ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Svetlana Reid [100%]   Mar 10 Avr - 0:05

Désolée double post mais ... Ayé, j'crois que j'ai fini !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Svetlana Reid [100%]   Mar 10 Avr - 0:22

Bienvenue xD Ton vavaaaaa ! *.*
Revenir en haut Aller en bas
Un fantôme

avatar

Nombre de messages : 4265
Date d'inscription : 10/05/2008
Âge : Fantôme
Nationalié : Mort
Avec : Partout


MessageSujet: Re: Svetlana Reid [100%]   Mar 10 Avr - 12:49

O___O J'ADORE ! NOM DE DIEU, EXCELLENTE FICHE ! Quel bonheur de lire des bijoux comme ça ! Avec un personnage poussé qui a nombre de possibilité d'évolution en rp, sans compter ton style d'écriture absolument parfait, je suis RAVIE de t'accueillir parmi nous *.* VALIDAAAAAY !
Oh, j'aimerais juste, par curiosité, en savoir un peu plus sur le fonctionnement de ton don ! What a Face Comment imite-t-elle les dons des autres ? Est-ce que cela se fait automatiquement sans qu’elle en ait conscience (et du coup elle peut se surprendre à user du don sans faire exprès ?), ou est-ce qu'elle capte la présence d'un don chez l'autre en amont et peut du coup s'en servir consciemment ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Svetlana Reid [100%]   Mar 10 Avr - 15:56

Merci beaucoup de l'accueil :3 *rougit*

Pour le don, c'est complètement du hasard. Elle n'a pas conscience que la personne en face à un don et ce n'est qu'avec un contact qu'elle pourra éventuellement connaître le don de l'autre, et éventuellement s'en servir. Éventuellement, parce que pour les don "actifs", elle n'aura peut-être pas la possibilité de s'en servir sur le court terme. Exemple pour le don de Kate. Si elle arrive à le faire fonctionner, ce sera fortuit ^^ Pour les dons passifs, comme celui d'Edward, elle pourra automatiquement lire dans les pensées, sans pour autant avoir sa maîtrise et ce ne sera que fouillis pour elle.

Voilà ^^ j'espère ne pas vous avoir trop embrouillés avec tout ça Smile

Re-merci pour la validation et à très vite ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Svetlana Reid [100%]   Mar 10 Avr - 19:52

Oyo oui j'affirme ! J'avais pas lus ta fiche, j'avais pas le tems. Mais.. Yaaaa ! J'pourrais avoir un rp ? *.* trop cool le don ! Et braaaaavo pour la fiche ! Very Happy.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Svetlana Reid [100%]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Svetlana Reid [100%]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Fascination :: Fiches validées :: Présentation
 :: Fiches refusées ou abandonnées
-
Sauter vers: