jQuery().ready(function(){ var banner = new Array(); banner[0]='http://image.noelshack.com/fichiers/2016/03/1453226391-header-hiver-6-2.png'; banner[1]='http://image.noelshack.com/fichiers/2016/03/1453226394-header-hiver-6.png'; banner[2]='http://image.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Sujets similaires

    Partagez | 
     

     Erinella Adoni - [FINIIIIIIIIIII]

    Aller en bas 
    AuteurMessage
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Erinella Adoni - [FINIIIIIIIIIII]   Ven 16 Mar - 21:30

    Erinella.Adoni

    .
    Identity card


    Photography ;


    (c) CLAYM
    Ma petite personne ;

    NOM : Adoni.
    PRÉNOM : Erinella.
    AUTRE(S) PRÉNOM(S) : /

    AGE : Tout juste 800 ans, figée dans un corps de 19.
    NÉ(E) LE : 16 juillet 1212. A : Parme.
    HABITE : Rome.
    CLASSE SOCIALE : Aisée.
    EMPLOI : Tueuse à gages, elle se met au service de certains humains, offrant un travail toujours réussi, propre et sans traces. Se faire payer pour se nourrir, la vie n'est-elle pas belle ?

    GROUPE : Vampires.
    DON : Augmentation de la température du corps (jusqu'à l'extrème). Chez les humains, tous les fluides se mettent à bouillir tandis que tout se réchauffe. Ça mène à la mort, autant vous le dire. Les vampires confrontés à ce don, suffoquent et finissent par s'enflammer, la chaleur étant leur pire ennemi. Malgré les années d'entraînements, il demande beaucoup de concentration et provoque des mots de tête lorsqu'utilisé contre les sang-froid. Il est toutefois très utile pour faire réchauffer son repas hihihi.
    CÉLÉBRITÉ CHOISIE : Isla Fisher.
    Ma petite tête ;



    .
    A whole story

    Hier j'ai eu 800 ans. 800 ans, ça fait un paquet d'années. Je sais que beaucoup finissent par en perdre le compte, mais moi, je continue de me rajouter un an à mon âge à chacun de mes anniversaires. J'accorde beaucoup d'importance à garder les chiffres, ça me permet de garder un certain équilibre. Le nombre d'années passées depuis ma naissance, le nombre d'amants que j'ai eu, de simples conquêtes, le nombre de personnes que j'ai tuées... ça fait pas mal de chiffres à retenir tout ça. Entrer dans son neuvième siècle de vie, je pense que c'est un bon moment pour faire le point sur sa vie. Me rappeler de pourquoi je suis là aujourd'hui. Pour cela, j'ai réuni quelques extraits de mes journaux intimes tout au long de ma vie. Le premier est la dernière trace que j'ai de ma vie humaine.

    GIORNALE DI ERINELLA.
    17 AOUT 1212.
    J'inaugure en ce jour ce journal. Il m'a été offert il y a plus d'un mois déjà par ma marraine mais je n'avais pu me résoudre à y écrire. A quoi cela sert de toute manière ? Vont-ils venir le lire en mon absence ? Afin de savoir ce qu'il se passe dans ma tête ? Je sais qu'ils en auraient bien besoin. Qu'écrire aussi ? Je me prénomme Erinella, fille de Marco Adoni. C'est étrange de se présenter à un journal que personne d'autre que moi ne lira. Soit. Nous sommes de ce que l'on peut appeler la classe bourgeoise. Mon père gagne notre vie en tant que commerçant. Son succès, il ne le doit qu'à lui-même et notre commerce est l'un des plus prospère de Parme. Je suis Erinella Adoni et je suis à ce que l'on dit un très bon parti. Il va sans dire que je suis belle, fraîche et naturelle, dotée d'une intelligence naturelle et bien entendu, instruite. Vanité me direz-vous ? Il n'y a aucun mal à connaître ses atouts. Et à savoir en user. Mes parents, malgré l'instruction qu'ils m'ont offerte, tiennent à me marier. Et vite. Je n'ai pas réellement mon mot à dire. Nous sommes trop aisés pour cela. Je leur souhaite de bien choisir. Car une fois mariée à cet homme, je lui ferai souffrir l'enfer. J'ai un talent particulier pour faire ça, énerver les gens, les faire taire. Un petit peu de sarcasme par ci par là et le tour est joué. Qui se permet de me faire dépendre de quelqu'un ? Pourquoi devrais-je être attachée à un homme, un seul ? Et lui être inférieur qui plus est ? Mais jamais je n'oserais prononcer ces mots à voix haute. La société a toujours fonctionné ainsi, s'y opposer serait vain et stupide. Je leur souhaite de me dénicher le meilleur parti de toute l'Italie. Il y a tant de principes avec lesquels je ne suis pas d'accord. La religion par exemple. Je ne m'épiloguerai pas dessus mais tout cela me semble un peu pris trop à coeur. Mais tous ces simples d'esprit autour de moi ne changeront jamais. Ce qui attire le plus les hommes vers moi est certainement mes cheveux roux. Je dois être la seule jeune fille aux cheveux de feux de la région. Ne vous méprenez pas, j'ai un coeur ! Il se trouve que j'ai des amis auxquels je ne pourrais jamais faire de mal. Ils sont les seuls à connaître les moindre détails de mon parcours. Et voici encore quelque chose pour toi, mi giornale, j'ai connu l'amour, bien jeune. Et ce n'est en fait pas grand chose sinon de la peine à la fin. C'est pourquoi je jure que plus jamais ça ne m'arrivera.

    15 SEPTEMBRE 1212
    Giornale, je retrouve enfin du temps pour écrire. Assez étonnemment cela m'avait manqué. Je ne suis plus la même. Non, ce n'est pas ça. Je suis toujours la même mais avec une vie bien différente. Une vie collant beaucoup plus avec l'idée que je m'en fais. Une nouvelle réalité s'ouvre à moi. J'ai souffert le martyr, giornale. Je me souviendrai toujours de la nuit du 21 août 1212. J'étais sortie de la demeure familiale sans en avertir mes géniteurs. J'ai couru rejoindre mes compagnons pour une nuit d'amusement. C'étaient ces moments-là que je préférais parmi tous. C'est en en revenant, alors qu'il faisait encore noir que ma vie a basculé. Il est arrivé vite. Si vite que je ne saurais te dire s'il s'agissait d'une femme ou d'un homme. Tout cela est si flou maintenant. Autrefois j'aurais conclus qu'il était un homme par sa force mais désormais, rien n'est moins sûr. Soit. Il m'a attrapé violemment me projeta contre le mur d'une maisonnette. J'ai bien entendu en me débattant, essayé de me défendre par la parole. Je ne sais pas si c'est cela qui lui fit changer ses intensions. Il planta ses crocs dans ma chair. Et là commença le martyr. Trois jours entiers de douleur. Il disparut après m'avoir laissé dans une cave. J'abandonnai de crier. A quoi cela servirait-il ? Et à quoi cela nous mène-t-il ? Je suis désormais un monstre. Ce n'est pas comme si je pouvais me contrôler. Tous ces meurtres que je commets désormais, cela ne dépend pas de moi mais de ma soif, de cette souffrance dans ma gorge qui me dicte d'attaquer des humains. Je suis ce que l'on appelle un vampire. En mieux. Il se trouve que je ne meurs pas au soleil. Mais je brille. Magnifique ! Mais contraignant tout de même. Surtout dans un pays comme l'Italie. Je n'ai aucune idée de ce qui a poussé ce vampire à faire de moi une des leurs. T'ai-je parlé de ma nouvelle apparence. J'ai conservé mes anciens traits, mon ancienne corpulence... En version améliorée. Mon corps, ayant gardé sa minceur et ses formes généreuses, s'est toutefois sculpté de muscles plus développés, tout cela restant très féminin malgré tout. Ma peau est d'une paleur à me croire morte. Ce qui est sûrement le cas à en croire l'absence de battements de coeur dans ma pointrine. Mes longs cheveux roux tombent au milieu de mon dos et sont en permanence soyeux. Je ne comprends pas d'où vient une fraîcheur si constante. Mais on s'habitue vite. Mes yeux ont la couleur du sang ce qui s'allie assez bien avec l'orange de ma chevelure. Je suis toujours aussi petite. Mais peu importe. j'adore m'admirer. Mes formes me font tourner la tête. J'ai fuis en Germanie, contrée beaucoup moins ensolleillée. Ici, je vis seule, j'erre, me nourrissant. Je n'ai qu'un seul objectif : contrôler mon besoin de sang.

    28 MAI 1230 - France.
    Giornale, aujourd'hui, un événement incroyable est arrivé ! Je t'avais déjà parlé de ces vampires possédant un don. J'en ai rencontré quelques uns au hasard de mes voyages. Comme Aliénor, cette très gentille vampire dont j'ai croisé la route il y a deux ans, qui pouvait effacer toute trace de colère chez une personne par la pensée. Et son compagnon qui avait une influence sur le champs de gravité. Rien ne m'avait jamais autant impressionné jusqu'ici. Si ce n'est le fait que je ne vieillis pas bien sûr, je ne cesserai jamais de trouver cela génial. Je pensais n'être dotée d'aucune capacité spéciale à moi-même, mais je me trompais. Alors que je chassais aujourd'hui, j'ai eu envie de me divertir, de rendre cela plus amusant. Je ne voulais pas me contenter de mon petit jeu habituel. Bien que j'adore particulièrement faire l'amour avec mes victimes masculines avant de les tuer, pour une fois, j'avais envie qu'il ait peur. Il n'était pas si séduisant de toute manière. Je l'avais plaqué contre un tronc d'arbre et le retenais par le cou, mais pas trop fort afin de ne pas lui briser le cou. ça aurait gâché l'instant. Je réfléchissais à ce qui pourrait m'amuser en le regardant de la tête aux pieds quand je remarquai un changement. Il y avait comme un bruit de bulles dans l'eau. Sauf que ça venait de l'intérieur de l'humain. Aussi, sa peau se réchauffait sous mes doigts. De man!ère tout à fait anormale. Je n'avais jamais vu chose pareille. Le bruit se calma un peu sous l'effet de ma confusion mais alors que je recommençais à le dévisager, il reprit. Son corps devenait plus chaud, presque brulant si bien que je du le lacher car je craignais pour mes doigts. L'homme commença à suffocer avant de s'évanouir. Il mourut presque aussitôt. J'étais si confuse mais je compris vite que cela venait de moi. Je dois avoir le don de faire monter la température d'un corps humain jusqu'à l'extrême par la simple pensée ou regard. Et ce bruit de bulles ne devait être que son sang bouillonnant à l'intérieur de celui-ci. Je peux d'ailleurs dire que le sang n'en est que plus exquis. Chaud, brûlant, il appaise la soif presque aussitôt. Je sais que le contrôler va me demander énormément d'entraînement dès aujourd'hui. Mais telle est ma philosophie : "lorsque l'on n'a plus rien à apprendre ou de quoi s'émerveiller, on n'a plus de raison de vivre." Cela pourrait m'être plus qu'utile s'il s'avère qu'il fonctionne contre les vampires. Avec toutes ces guerres qui courent dans le monde, autant dans le notre que chez les humains...

    21 DÉCEMBRE 1402 - Russie.
    Giornale, cela fait deux mois que je n'ai plus écrit. J'ai tout simplement été embarquée dans une guerre de vampires. Ce ne sont que des vampires s'entretuant pour obtenir le plus de terres. Personnellement, je n'en vois pas réellement l'intérêt. Je comprends que les clans ne veuillent pas cohabiter mais les terrains de chasse ne sont pas des empires que l'on doit étendre. Je n'avais jamais été dynamisée dans un groupe de vampires ainsi. Je dois être une des vampires les plus solitaires de tous. Beaucoup de vampires ont trouvé la mort lors de nos batailles. Je trouve cela dommage mais je suppose que ce n'est que l'effet de la sélection naturelle. Après nous avons une grande part d'instinct animal et seul les plus forts sont destinés à survivre dans ce monde. De plus, la plupart n'étaient que des bornés d'esprit, près à tout pour leur "territoire de chasse". Cette période en groupe m'aura servi à quelque chose tout de même : j'ai beaucoup entraîné mon don envers les vampires avec le clan. Certains se sont proposé comme cobaye jusqu'à un certain niveau afin que je puisse m'en servir durant la bataille. Tout comme pour les humains, la température de leur corps augmente considérablement ce qui les fait suffoquer. Poussé à l'extrème, le corps s'enflamme sous l'effet de sa propre chaleur. Je dois dire que cela m'a assez perturbé suite à la bataille. La seule différence avec les humains est qu'il n'y a pas de bouillonnement du sang du fait qu'aucun fluide ne coule plus dans dans nos veines. Mais tout cela me donne des mots de tête immenses. J'ai eu des aventures avec plusieurs mâles du groupe mais rien qui eut pu durer, comme d'habitude. J'apprécie ce type de relation. Une fois en dehors du lit, c'est comme si rien ne s'était passé. Malgré le fait que j'aie sympathisé avec certains bons éléments du groupe que j'espère recroiser un jour, je quitte le clan. Tout me semblait trop dicté par la loi du sang. Peut-être que j'ai besoin de relations plus humaines. Bien que depuis presque deux siècles je suis l'avancement des humains, j'ai décidé de me réintroduire dans leur société, de plus m'intéresser à leur façon de vivre et de me faire passer pour l'un des leurs. C'est, il me semble, le seul moyen de survivre durablement.

    01 SEPTEMBRE 1645 - Paris.
    Giornale, la vie en France est bellissima. Je me fais passer auprès des humains pour une courtisane à la cour. La société aristocraique est très agréable à fréquenter. Quoique la plupart sont grandement supides. Mais tant que je suis ici, au milieu de ces humains, je passe beaucoup de temps à lire, à apprendre. J'aime beaucoup ça. Pourtant d'habitude je suis une personnalité assez fainéante et peu travailleuse. Je me fais de plus en plus de fortune grâce aux humains. Je suis principalement une femme entretenue. C'est à dire la maîtresse d'hommes riches et nobles qui me logent et m'aident financièrement, pour bien parler. C'était le meilleur moyen de m'intégrer. A côté de cela, je trouve beaucoup de plaisir et de tendresse dans les bras des beaux jeunes humains. Je ne les tue plus désormais, m'attaquant aux malfrats de la société, aux personnes qui n'apportent rien de beau à ce monde. Est-ce que j'apporte moi même quoi que ce soit de bien à la société ? Peu importe. J'ai trouvé une autre activité, plus confidentielle cependant. Je tue des humains en échange d'or. Je ne me fais connaître que par le bouche à oreille et beaucoup m'insultent en découvrant ma féminité. Mais ils ont tous entendu parler de mon travail remarquablement propre et sans traces. Je me crée une petite fortune qui me sera certainement utile à l'avenir.

    OCTOBRE 1700. - Suisse.
    Cela faisait presque sept longs siècles que j'étais la plupart du temps seule. Je n'ai pu tenir plus longtemps. Cette fille me semblait parfaite. Belle, incroyablement belle, le genre de fille qui tout le monde désire. Et que beaucoup obtiennent. Je l'ai observé deux jours durant. Elle était peu vertueuse mais son coeur, lui, semblait rester inatteignable. Elle était vraiment très intelligente, ça se percevait dans son regard. Mon égale. Je n'avais jamais imaginé transformé un homme en vampire pour en faire mon partenaire. ça me semblait absolument absurde. J'aurais du le voir me suivre à jamais. Mais elle... Elle sentait si bon qui plus est. Il y a une semaine, je la tuais alors qu'elle sortait voir un homme. Je voyais presque mon histoire se répeter. Sa transformation prit trois jours pour créer la plus belle chose que je n'ai jamais vu. Peut-être suis-je simplement influencée par le fait que ce soit ma création. Seulement depuis, les chosesse sont compliquées. Rosie, c'est son prénom, est loin d'être le genre de fille qui refoule ses désirs et elle n'a cessé de se nourrir en quatre jours. J'ai du l'empêcher de détruire un village entier. Elle m'admire beaucoup mais ne veut pas m'écouter sur ce point-là. Sa gourmandise n'a pas de limite. Je ne sais que faire.

    NOVEMBRE 1700. - Autriche.
    Rosie n'a jamais cessé de tuer et moi, je ne pouvais pas en finir avec elle. Les Volturis, ayant eu vent par d'autres vampires de ces meurtres bien trop multiples qui inquiétaient les humains, en ont rapporté les faits aux Volturis. Jusqu'ici, j'avais fait de mon mieux pour rester bien loin d'eux. Ils ont fini par nous retrouver hier. Je n'avais pas réellement essayé de leur échapper. Rosie, ma création, ma perfection, a fini en cendre. Je ne sais pas si je dois les haïr ou leur être reconnaissante du fardeau qu'il m'ont retiré. Ils n'ont fait que ce qu'il y avait de plus raisonnable. Ils ont été cléments avec moi, pour une raison que j'ignore. J'ai du leur sembler honnête. Tout cela doit être un signe que je n'ai besoin de personne.

    FEVRIER 2000. - Rome.
    Je suis enfin complètement installée à Rome. En effet, malgré le soleil souvent éclatant de cette contrée, je n'ai pu résister à revenir habiter le pays de ma vie humaine. Evidemment, tout a changé mais cette ville n'a pas perdu de son charme et ne le perdra à mon avis jamais. La beauté, la joie et la grâce de l'Italie. Ici je me sens en quelque sorte revivre. Mais malheureusement je ne peux souvent sortir que la nuit. Depuis que je suis en Italie, je me sens beaucoup plus enthousiaste, plus motivée par ce que je fais. Cette air frais et ensoleillé qui pénètre par la fenêtre ouverte de mes bureaux me rend plus ouverte. Oh mais je suis une personne ouverte. Comme je suis une personne pouvant être très organisée (ce qui est plus une attitude adoptée pour remédier à mon désordre constant), j'ai installé des bureaux dans une vieille maison en plein centre de la ville. Beaucoup d'hommes et de femmes viennent chez moi pour des services et je peux exercer mon envie de tuer en toute impunité. J'aime beaucoup la vie nocturne de Parlerme aussi. Je passe d'habitude beaucoup de temps à réfléchir et lorsque je ne séduis pas, je passe énormément de temps à apprendre. Mais je connais déjà tellement de choses que désormais je sors presque toutes les nuits. Je suis devenue une vampire sorteuse, me mêlant aux plus grosses soirées, devenant une personne "influente" dont personne ne se rappelle après plus de quelques mois. J'aime êre à ce point insouciante. Il faut bien commencer un jour.

    MARS 2013 - Rome.
    Et voilà au jour d'aujourd'hui nous sommes en 2013 et j'ai 900 ans. Je suis toujours aussi amoureuse de Rome et personne ne semble remarquer mon anormalité. Je n'ai bougé mes bureaux qu'une seule fois de place et mon affaire est toujours aussi secrète. Il se déroule en Italie en ce moment une sorte de guerre. L'ancien pouvoir en place qui n'avait pas changé depuis ma naissance, les Volturi, est tombé. Je ne sais pourquoi mais après tant d'années de neutralité, j'ai envie de me rallier à un clan. Ce conflit me semble trop gros et j'ai bien envie d'y prendre quelque part, de quelque manière que ce soit. Je sais bien de plus qu'il n'est pas motivé par le sang. J'ai aussi envie de me rattacher quelque part, même partiellement. J'ai passé tellement de temps avec moi-même que je suis polyglotte, j'a habité et visité plus de 60 pays, suis devenue informaticienne experte et ai lu plus de 2000 livres. C'en est assez. Seulement je ne sais pas encore de quel côté prendre parti mais je sais bien que dans cette ville, je serai forcément appelée par d'autres vampires, au conflit. Voilà, c'était l'observation de ma vie jusqu'à présent. Pas fameux mais tout de même...

    .
    Behind the screen

    Ton p'tit nom (ou surnom ou pseudo) : Natacha Natachou Natamiaou. Comme vous voulez.
    Comment t'as connu le forum ? Dans l'annuaire de forumactif, je me baladais à la recherche du forum parfait :B.
    Pourquoi ce forum et pas un autre, dis ? Parce que c'est un des seuls twilights qui tienne la route, et que je veux jouer une vampire et qu'il est joliiiiiiiiiii :3.
    Et c'est quoi le code ? Euh... ok/Edit by Lolo il me semble.
    Avant qu'on se quitte (ou qu'on se trouve ! \o/) tu veux rajouter un petit mot ?Aimez moi, je vous en supplie Snif .


    Dernière édition par Erinella Adoni le Jeu 29 Mar - 20:55, édité 18 fois
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Erinella Adoni - [FINIIIIIIIIIII]   Ven 16 Mar - 23:05

    +1 (on n'sais jamais)
    Revenir en haut Aller en bas
    Gabriel Faulkner

    avatar

    Nombre de messages : 674
    Date d'inscription : 21/08/2010
    Avatar : Penn Badgley
    Âge : Enfant de la lune, farouchement amoureux de Rebecca
    Nationalié : Trader
    Avec : Venise


    MessageSujet: Re: Erinella Adoni - [FINIIIIIIIIIII]   Sam 17 Mar - 0:06

    Bienvenue jolie demoiselle <3

    _________________
    Because of you
    Mâle alpha - 387 ans - Compagnon de Rebecca - Père de Niel, 21 mois .
    •°¤ Mags.
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Erinella Adoni - [FINIIIIIIIIIII]   Sam 17 Mar - 0:52

    Merci beau gosse :3
    Revenir en haut Aller en bas
    Rebecca Klington

    avatar

    Nombre de messages : 301
    Date d'inscription : 23/10/2010
    Avatar : Jessica Stroup
    Âge : Enfant de la Lune profondément amoureuse de Gabriel
    Nationalié : Ingénieur
    Avec : Venise


    MessageSujet: Re: Erinella Adoni - [FINIIIIIIIIIII]   Sam 17 Mar - 1:31

    Pas tant pas tant ! *dehors*


    Bienvenue \o/

    _________________

    Spoiler:
     
    Revenir en haut Aller en bas
    Un fantôme

    avatar

    Nombre de messages : 4265
    Date d'inscription : 10/05/2008
    Âge : Fantôme
    Nationalié : Mort
    Avec : Partout


    MessageSujet: Re: Erinella Adoni - [FINIIIIIIIIIII]   Sam 17 Mar - 11:58

    Début très prometteur, vite, la suite ! *.*
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Erinella Adoni - [FINIIIIIIIIIII]   Sam 17 Mar - 14:08

    J'adore ton début de fiche Erinella, bienvenue !

    Faudra qu'on se fasse un RPG une fois que tu seras validée, nos personnages sont faits pour s'entendre ><
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Erinella Adoni - [FINIIIIIIIIIII]   Sam 17 Mar - 15:28

    Merci tous les 3
    J'y travaille, j'y travaille Vlad ! Je voudrais pas gâcher un si bon début puisque vous appréciez :3
    Et bien sûr Nath ce sera un plaisir ! mr g
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Erinella Adoni - [FINIIIIIIIIIII]   Dim 18 Mar - 0:09

    Bienvenue ! ^^
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Erinella Adoni - [FINIIIIIIIIIII]   Dim 18 Mar - 14:55

    Merci !
    Revenir en haut Aller en bas
    Marcus Volturi

    avatar

    Nombre de messages : 428
    Date d'inscription : 05/12/2010
    Avatar : Gaspard Ulliel
    Âge : Si la rage froide avait un nom
    Nationalié : Rentier
    Avec : Rome


    MessageSujet: Re: Erinella Adoni - [FINIIIIIIIIIII]   Dim 18 Mar - 15:27

    Bienvenue, j'aime beaucoup le début, Vlad a raison ^_^

    _________________


    Spoiler:
     
    Revenir en haut Aller en bas
    Un fantôme

    avatar

    Nombre de messages : 4265
    Date d'inscription : 10/05/2008
    Âge : Fantôme
    Nationalié : Mort
    Avec : Partout


    MessageSujet: Re: Erinella Adoni - [FINIIIIIIIIIII]   Dim 18 Mar - 16:35

    Vlad a toujours raison
    Revenir en haut Aller en bas
    Lorenzo Aprile
      Requiem for a dream

    Requiem for a dream
    avatar

    Nombre de messages : 721
    Date d'inscription : 05/12/2009
    Âge : Hybride
    Nationalié : Étudiant
    Avec : Venise


    MessageSujet: Re: Erinella Adoni - [FINIIIIIIIIIII]   Mar 20 Mar - 21:33

    Bienvenue =D

    _________________
    Spoiler:
     
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Erinella Adoni - [FINIIIIIIIIIII]   Jeu 29 Mar - 0:08

    Voilà j'ai finiiiiiiiiiiiiiiiii bigs
    Désolée sur la fin j'ai peut-être pas tout raconté je ne sais pas si ça va vous sembler baclé mais au pire, ça me fait des choses à dévoiler dans le rp ! Désolée du temps que j'ai mis alors j'ai voulu en finir (la présentation est pas forcément la chose que je préfère ahah :B) ahah j'espère que vous apprécierez quand même Smile
    Revenir en haut Aller en bas
    Un fantôme

    avatar

    Nombre de messages : 4265
    Date d'inscription : 10/05/2008
    Âge : Fantôme
    Nationalié : Mort
    Avec : Partout


    MessageSujet: Re: Erinella Adoni - [FINIIIIIIIIIII]   Jeu 29 Mar - 15:04

    J'aime beaucoup beaucoup ta façon d'écrire *__* C'est une très bonne fiche, j'apprécie particulièrement la façon dont tu as développé l'histoire d'Erinella à travers les âges, en abordant fortement son statut de vampire et ce que cela sous-tend, ce qui montre que tu as très bien intégré l'univers de Stephenie Meyer !... excepté toutefois sur un point (mais pas des moindres) : le sang des vampires. Pour ma part, à la lecture de la saga, les vampires de Meyer m'ont toujours parus être seulement des "blocs de granit", dont les veines seraient totalement à sec, c'est-à-dire sans sang. Cette hypothèse est fortement soutenue lorsque Meyer décrit des scènes de combat entre vampires, où il n'est jamais question de sang, alors qu'en comparaison lorsqu'il s'agit de Quileutes, ceux-ci peuvent être blessés et elle le décrit. Les films adaptés de la saga respectent également cette donne : aucune goutte de sang ne sort jamais du corps des vampires, même si on leur arrache la tête ! Les vampires de Twilight n'ont donc pas de sang dans leurs veines, et le don d'Erinella ne peut ainsi pas fonctionner sur eux s'il est question de faire bouillir le sang... Après, tu peux trouver une tangente, et dire que ce n'est non pas le sang qui boue, mais l'intégralité du corps à l'intérieur qui augmente en température jusqu'à donner la mort, et dans ce cas ton don fonctionnera sur les vampires (qui craignent la chaleur, leur membres sont réduits en cendre au contact de flammes ; de fait, on ne peut achever un vampire Twilight qu'en le brûlant jusqu'à ce qu'il soit entièrement réduit en cendre). C'est un détail assez important, et tu n'es pas la première à penser que les vampires ont toujours du sang dans leurs veines, ça c’est l'influence des autres sagas de vampires xD
    Ensuite, pour revenir à ta fiche en elle-me^me, le fait d'aborder le contexte du forum dans les dernières parties de ton histoire (chute des Volturi) est un autre excellent point ! Et excepté la confusion sur le sang des vampires, ta fiche est vraiment parfaite - personnage aussi intéressant que son histoire est bien contée -, aussi dès que tu auras modifié le point du sang, tu seras validée sans plus d'hésitation ! *.*
    Revenir en haut Aller en bas
    Lorenzo Aprile
      Requiem for a dream

    Requiem for a dream
    avatar

    Nombre de messages : 721
    Date d'inscription : 05/12/2009
    Âge : Hybride
    Nationalié : Étudiant
    Avec : Venise


    MessageSujet: Re: Erinella Adoni - [FINIIIIIIIIIII]   Jeu 29 Mar - 20:11

    Vlad, ou l'art de faire court Rolling Eyes

    _________________
    Spoiler:
     
    Revenir en haut Aller en bas
    Un fantôme

    avatar

    Nombre de messages : 4265
    Date d'inscription : 10/05/2008
    Âge : Fantôme
    Nationalié : Mort
    Avec : Partout


    MessageSujet: Re: Erinella Adoni - [FINIIIIIIIIIII]   Jeu 29 Mar - 20:41

    Vlad elle t'emmerde Cool

    Sinon Erinella j'ai oublié de dire aussi que, dans une prochaine mise à jour du forum qui aura lieu d'ici environ deux semaines, la ville de Palerme risque fort de partir à la poubelle, ne laissant ainsi que Venise et Rome comme villes habitables (un sujet à ce propos va être posté dans la partie Administration dans la soirée, pour expliquer tout ça plus en détail). Mais donc il serait mieux que tu fasses emménager ton personnage directement à Venise ou Rome ! Razz Voilou mr g
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Erinella Adoni - [FINIIIIIIIIIII]   Jeu 29 Mar - 21:01

    Voilà voilà, j'ai modifié un peu mon don par l'augmentation de la température du corps (qui ne provoque donc le bouillonnement que chez les humains) et donc aussi dans mon histoire et j'ai modifié ma ville actuelle pour Rome Smile Comme ça je suis sûre que j'aurai pas à déménager ahah. Pour l'histoire du sang je n'ai jamais lu d'autre saga vampires que celle de SM mais je pensais simplement qu'il y avait quand même quelque chose à l'intérieur de leur corps puisque hmm.. ils peuvent faire l'amour ahahaha mais bon voilà je comprends mr g
    Donc, je peux le dire, j'ai finiiiiiiiiiiii
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Erinella Adoni - [FINIIIIIIIIIII]   Jeu 29 Mar - 21:04

    xD oui je pense qu'il y a quand même des trucs dans leur corps, mais que ces trucs sont au point mort (excepté l'organe reproducteur mâle, étrangement xD)
    Tes modifications sont parfaites ! Tu es validééééééée et je te souhaite la bienvenue encore une fois *___*
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Erinella Adoni - [FINIIIIIIIIIII]   Jeu 29 Mar - 21:18

    Aiiiiiight enfiiiiiin ! ahahah
    Merci beaucoup j'pense que je vais me plaire :3
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Erinella Adoni - [FINIIIIIIIIIII]   Jeu 29 Mar - 21:21

    Sans aucun doute hypno
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Erinella Adoni - [FINIIIIIIIIIII]   Jeu 29 Mar - 21:33

    Bienvenue \o

    Et il est effectivement étrange qu'un vampire puisse avoir une érection s'il n'a pas de sang dans les veines, on est bien d'accord xD
    Mais cela n'a pas paru chagriner SM xD
    Revenir en haut Aller en bas
    Contenu sponsorisé




    MessageSujet: Re: Erinella Adoni - [FINIIIIIIIIIII]   

    Revenir en haut Aller en bas
     
    Erinella Adoni - [FINIIIIIIIIIII]
    Revenir en haut 
    Page 1 sur 1
     Sujets similaires
    -
    » Rivy Pikina [Finiiiiiiiiiii]

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    RPG Fascination :: Fiches validées :: Présentation
     :: Fiches refusées ou abandonnées
    -
    Sauter vers: