jQuery().ready(function(){ var banner = new Array(); banner[0]='http://image.noelshack.com/fichiers/2016/03/1453226391-header-hiver-6-2.png'; banner[1]='http://image.noelshack.com/fichiers/2016/03/1453226394-header-hiver-6.png'; banner[2]='http://image.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jules-Maël Delcours - En développement. (49%)

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Jules-Maël Delcours - En développement. (49%)   Dim 11 Déc - 15:22

Jules-MaëlDelcours

Everywhere.
Passeport.


Photographie;


Ma grande personne ;

NOM : Delcours.
PRÉNOM : Jules-Maël.
AUTRE(S) PRÉNOM(S) : Charles.

AGE : 901 ans, 25 en apparence.
NÉ(E) LE : Neuf Août de l'an de grâce 1110.
A : Lyon, France.
HABITE : Venise, Italie.
CLASSE SOCIALE : Aisé.
EMPLOI : Aucun. Il a été rédacteur dès les débuts du quotidien français, Le Figaro, pendant cinq ans. Ensuite il part au Japon apprendre les arts martiaux. A la fin du XXe, il part au Etats-Unis et étudie la psychologie en Alaska pendant trois ans. Plus tard, il prend des cours de théâtre et obtient une maîtrise en droit à l'Université de Seattle. Au XXIe, il part s'installer dans le coeur de Venise, près de la Basilique San Marco.

GROUPE : Vampire.
ANIMAL : Aucun.
DON : Création d'illusions
CÉLÉBRITÉ CHOISIE : Ben Whishaw.
Ma petite tête ;



Whenever.
Caractère.




- Je suis hautain, c'est vrai. J'assume, même si quelques fois j'aimerai vraiment savoir me taire, mais c'est plus fort que moi. La plupart des idées qui passent au travers de ma tête, je n'arrive pas a les garder pour moi, juste pour moi. Et puis je suis du genre bavard, tu vois ? J'aime bien parler. C'est ... c'est cool de parler ! Je dis n'importe quoi là. Si si, tu peux le dire au lieu de dire non de la tête. Mais c'est aussi moi, c'est dans ma façon d'être de dire un peu n'importe quoi, de ne pas être d'accord avec les autres. On me dit tout le temps que je fais exprès de ne pas être d'accord pour être marginal, différent des autres. C'est stupide, tu trouves pas ? Ca m'agace quand on me dis. Je suis peut être marginal, mais je ne me force pas a l'être ; de toutes façons, les autres c'est tous des cons. Ouais, ça aussi je m'autorise a le dire. Je le pense. Je me lasse vite des choses, et des personnes essentiellement. On vit dans un drôle de monde aujourd'hui. Un monde qui manque de manières, bon, moi, j'en ai des manières, les bonnes. Je suis minutieux quoi. J'oubliais de dire que je n'aime pas perdre aussi. C'est mon petit côté teigne. T'as ris là ! Tu te fous de moi ? Quoi, c'est le fait que je sois un peu teigne qui te fait cet effet ? Bon, d'accord, je suis essentiellement une teigne. Une sale teigne tu dis ? N'exagère pas non plus. Et puis t'es puis placé pour savoir que lorsque qu'on me plait, je peux être sympathique. Et puis on a bien rit tous les deux quand même. Tu te rappelle, a Seattle, Halloween ? Qu'est ce qu'on a rit. Tu te souviens hein ! On été jeunes, de jeunes vieux. Ça me blase, vraiment. Le temps, l'absence de vieillesse, plus de famille. Ouais, tu sais que j'aime pas parler de moi, qu'on s'apitoie sur mon sort. C'est mon côté faussement modeste, c'est sournois de faire, un peu, presque pervers. Je suis un gros méchant, mais je suis un grand tendre au fond, je le sais, je le cache. Tu voulais savoir, maintenant tu le sais. T'es vraiment une sale bête.

Passions




- Qu'est ce que j'aime faire, c'est ça la question hein ? Moi j'aime bien le théâtre. Pas regarder, hein ! Mais être sur les planches, c'est ça qui me branche. Ça me fais sentir humain... Non, ce n'est pas le bon mot. Disons que je me sens plus humain. Shakespeare, Reza, Molière, Corneille. Le Cid, Antigone d'Anouilh aussi... C'est terrible comme pièce. Antigone elle refuse cette fatalité prétendue et elle se rebelle. Faut que j'essaye de monter une pièce, plutôt qu'en jouer une, c'est un fantasme. Y a un autre truc stupide aussi qui me plait. Tu vas rire. Les pommes, les vertes. Des Granny, c'est ça ? Voilà, c'est pas comme une passion, mais voilà. Les aliments ont tous perdu leur goût ; mais j'arrive encore a sentir l'acidité légèrement sucrée de ce fruit. C'est stupide non ? Si, c'est stupide. Et puis y les balades en Riva a travers Venise, sentir les embruns sur ma peau froide, ça me plait. Je passe du coq a l'âne quand même. C'est niais, mais j'ai des élans de niaiseries des fois... C'est fou. Où j'en étais déjà ? Oui, c'est vrai. Je joue aussi du violon et du piano. J'ai appris ça au fil des années. J'ai commencé le violon dès mon arrivée au Japon, il y a plusieurs dizaines années maintenant. J’enchaînais les cours d'arts martiaux le jour et j'apprenais le violon le soir. Et ça pendant dix ans. J'ai dû partir après, les gens se doutaient de quelque chose. C'est dommage. Mais ça permis d'apprendre le japonnais. J'en connais six de langues. L'anglais, le français, l'italien, l'espagnol, le japonnais et puis le russe.

Histoire.



I - Chamboulements.

La scène se passe dans un hôtel particulier parisien, la façade est en pierre de taille, vieillissante. De la rue, on appercoit seize fenêtres, réparties sur trois étages. Devant chacune d'elles il y a une rembarde en fer forgé ; la rouille est omniprésente. La porte, presque centrée sur la facade du batiment, ne vas pas sans rappeler les entrées des maisons de villes londonniennes actuelles. Elle est peinte en bleu, c'est la seule de la rue qui n'est pas laissée naturelle, pas couleur bois. Les volets des fenêtres sont tous fermés, au travers de ceux du côté gauche, au dernier étage, il y a un peu de lumière qui s'en échappe.

Nous sommes le neuf de Novembre, dehors, la température n'excède pas les zéros degrés. La journée fut sombre. Beaucoup de nuages, et un peu de pluie sur le coup de dix-sept heure. Toute la journée, on a pu apercevoir une foule de gens rentrer. Dans le quartier, on sait juste qu'il s'agit de grands notables : Monsieur est médecin et travaille au Barreau, et on dit de madame qu'elle organise de grands salons de littérature, malgré qu'on ai jamais vu quelqu'un sortir pour le prouver. Il parait que la famille vit dans cet maison depuis plus décenies, ça fait déjà plusieurs générations.
Il s'agit de la famille Delcours. Une famille ? Faible. Une dynastie serait plus approprié. Trois mois avant cette date, les membres apprennent la mort du père fondateur. Le lendemain, les hommes sont partis a la chasse, ils cherchaient le meurtrier. Quant aux femmes, elles sont sensées préparer la cérémonie pour l'ascencion au trône de l'héritier. En ce jour du neuf de Novembre, nous n'avons encore aucune trace du meurtrier.

Mais ce soir est le grand. L'héritier doit monter sur le trône, celui qui, pendant si longtemps, a acceuilli son père.
La salle de réception est pleine, il y a du monde. La plupart des invités ont un verre rempli de sang. Ils sont tous sur leur trente et un. Les femmes sont vétues de sompteuses robes, les hommes, avec de beaux costumes. Maria-Lucrezia, veuve a présent, est entièrement vétue de noir. Sa peau est encore plus blanche qu'en temps normal, ses yeux ont presque perdu la couleur rouge du sang, c'est drôle, on croirait qu'elle a vieilli. Il faut dire que Madame se laisse mourir depuis la disparition de Monsieur.

- Jules-Maël.

Ses parôles surgirent dans la chambre, comme un sifflement. Il y a un grand lit dans cette pièce, une immense armoire. Sur une table de chevets, une dizaine de livres sont disposés n'importe comment. Au centre de la pièce, on appercoit la silhouette d'un jeune homme, un verre a la main, il regarde vers l'extérieur.

- Jules-Ma...
- Je t'ai entendu, coupa une voix. Entre, ne te gène pas, ne reste pas la tête coincé entre la porte et le mur.
- Mais c'est contre les tradi...
- On s'en fout, entre Fleur.

Une jeune fille entra dans la pièce. C'était la seule femme qui ne portait pas de robe, elle a les cheveux blonds, courts, presque comme un garçon. Elle est jolie.

- Tu m'a coupée la parôle deux fois !

Le jeune homme ne répondit rien. Il se leva, avanca près de la fenêtre, et alluma une bougie. Il ouvrit l'armoire, et en sortit un verre et une bouteille. Il se tourna alors vers la prénommée Fleur, lui tendit le verre, et le rempli.

- Tu es rentrée quand ? Aujourd'hui ?
- Il y a quelques minutes. Juste eux le temps de dire bonjour et de me changer. Elle plonga ses lèvres dans le verre, et recracha tout ce qu'elle eut bu. Il est dégueulasse ton sang !
- C'est animal. Il y eu un silence, et le jeune homme repris : J'ai pas envie de sang humain, pas aujourd'hui. Ce soir, je prends la place de papa. Je deviens le nouveau roi de la famille un peu. Ca me fait peur.

Fleur ne répondit rien, elle bu le contenir de son verre, sans rechigner.

- Tu ressembles de plus en plus à un homme. Heureusement que tu as encore des seins.
- Tais toi !
- Je t'aime tu sais. T'es ma soeur, t'es un peu la seule qui est capable de me supporter. J'aimerai que tu restes plus longtemps a partir de ce soir. J'en ai marre que tu partes sans vraiment revenir. Je ne sais pas ce que tu y fait en Ital... A moins que...
- Non, coupa la jeune femme.
- T'as trouvé quelqu'un ? Il est comment ?
- Arrête.
- C'est une femme ?
- Tu dis n'importe quoi.
- Qu'est ce que tu fais en Italie ?
- Je règle des différents.

Il s'apporcha de sa soeur, et l'enlaca.

- Monsieur ?
- Il y a quelqu'un, va t'en.
- On se rejoint en bas.
- Oui ?
- On vous attends en bas.

Le jeune homme, suivi de celui qui vint l'appeler a sa porte, descendirent les escaliers. En rentrant dans la salle de réception, tout le monde se retourna.

- Bonsoir, gêné.
- Bonsoir.

Jules-Maël se retourna, cette voix venait de derrière lui, a quelques mètres. Ca venait de la cuisine. Il s'en approcha, se dissipant un peu de la foule. Le garçon renifla, il voulut décocher quelques mots, comme une alerte, mais il n'en eu pas le temps, il fut violemment projeté contre un mur. Soudain, tous les vampires de la salle se dirigèrent vers la cuisine, près au combat. Les êtres cachés dans la cuisines sortirent, ils étaient nombreux, une centaine. Trop nombreux par rapport aux Delcours. C'était comme perdu d'avance.

Aucunes parôles ne furent échangées entre les hôtes et leurs opposants. Les meubles, les murs et les sols craquèrent. L'intérieur de la maison ressemblait a champ de bataille. Des corps gisaient au sol, surement des deux camps. Depuis le début, on le tenait, il avait peur. Face a lui, a Jules-Maël, se tenait une étrange silhouette aux longs cheveux blonds. Il faisait sombre, on ne voyait pas grand chose.

- Tâches de sortir de là, je vais tout faire crâmer. Ne nous oublie pas.



II - VENEZIA.


- Être indigne.


Il venait de le tuer. C'était un des rares a être a moitié loup, et a moitié vampire. Il puait encore le chien galeux.
Cela faisait dix jours que Jules-Maël était a sa poursuite. Il s'agissait, enfin, il en était presque sur, de l'une des personnes qui étaient venues chez lui, il a plus de deux cent ans. Il avait la même odeur de chien. L’hybride n'avait donné presque qu'aucun renseignement.

- Saint Marc.

Voilà ce qu'il avait lâché dans un dernier soupir. Saint Marc... Saint Marc... L'évangéliste ? Le trente-sixième pape ? C'était comme une devinette impossible à résoudre. Ses deux mots étaient résonnaient constamment dans sa tête. En en plein milieu du mois de mai, en passant devant une agence de voyage de Manhattan, ce fut comme une révélation. Une évidence n'y avait il pas pensait plus tôt. Saint Marc, traduisez San Marco, comme le quartier et l'église a Venise. Stupide évidence. Jules-Maël s'en voulez presque de ne pas y avoir pensé si tôt.

- Le vol 258-965 en provenance de l'aéroport d'Helsinki-Vantaa et à destination de l'aéroport de Venise-Marco Polo est d'arrivé. Veuillez rejoindre le terminal E, merci.




Writing

Essai.

.
Behind the screen

Ton p'tit nom : Antoine - Delcours.
Comment t'as connu le forum ? Google.
Pourquoi ce forum et pas un autre, dis ? Je choisis essentiellement sur la première impression esthétique du forum. Bravo, vous avez gagné un chiant.
Et c'est quoi le code ? JL.
Avant qu'on se quitte, tu veux rajouter un petit mot ? Succomberez-vous ?


Dernière édition par Jules-Maël Delcours le Mar 20 Déc - 15:56, édité 29 fois
Revenir en haut Aller en bas
Un fantôme

avatar

Nombre de messages : 4265
Date d'inscription : 10/05/2008
Âge : Fantôme
Nationalié : Mort
Avec : Partout


MessageSujet: Re: Jules-Maël Delcours - En développement. (49%)   Dim 11 Déc - 15:49

Bienvenue \o/ Attention toutefois, tu indiques qu'il habite 'non loin de Seattle et de Forks' mais notre forum est centré sur l'Italie et ton personnage peut uniquement habiter dans les villes de Rome, Venise ou Palerme ! ^__^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jules-Maël Delcours - En développement. (49%)   Dim 11 Déc - 16:20

D'accord, j'avais commencé ma présentation sans finir de lire tout ce qui était contexte.
Revenir en haut Aller en bas
Un fantôme

avatar

Nombre de messages : 4265
Date d'inscription : 10/05/2008
Âge : Fantôme
Nationalié : Mort
Avec : Partout


MessageSujet: Re: Jules-Maël Delcours - En développement. (49%)   Dim 11 Déc - 16:24

T'inquiète, tant que tu te reprends ça pose pas de problème ^__^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jules-Maël Delcours - En développement. (49%)   Dim 11 Déc - 16:47

Bienvenuuuue !

Autre point, le don de torture mentale est réservé à Jane et on ne voulait pas de doublon sur ce coup-là, mais rien ne t'empêche de trouver un don qui y ressemble Wink

Bonne chance pour le reste de ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jules-Maël Delcours - En développement. (49%)   Dim 11 Déc - 23:23

Je viens de le changer. C'est dommage, c'était bien l'idée de faire mal rien qu'en y pensant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jules-Maël Delcours - En développement. (49%)   Dim 11 Déc - 23:42

Ah j'aime beaucoup beaucoup ton début d'histoire et ton style d'écriture, je veux la suiiite ! *.*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jules-Maël Delcours - En développement. (49%)   Lun 12 Déc - 3:20

Eh ouais, je suis la seule à avoir le droit de faire mal. Personne ne peut supplanter la grande Jane Volturi, namého. C'est même pour ça que ce don est cool.

Oui, je sais où est la sortie o/ Néanmoins, bienvenue ! *-* J'aime l'ava ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jules-Maël Delcours - En développement. (49%)   Mar 13 Déc - 0:03

Merci. Twisted Evil (Aller, le petit élan démoniaque de la soirée.)

'Pas obligatoire de faire la partie sur l'apparence physique, donc je vous avoue que je la ferais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Un fantôme

avatar

Nombre de messages : 4265
Date d'inscription : 10/05/2008
Âge : Fantôme
Nationalié : Mort
Avec : Partout


MessageSujet: Re: Jules-Maël Delcours - En développement. (49%)   Mer 14 Déc - 0:55

Ah nom de Dieu j'aime vraiment comment t'écris, ce tutoiement là ! *.* (y'a juste quelques mots parfois qui doivent pas être les bons, faut te relire, même si on arrive à comprendre quand même - par exemple "de ne pas être d'accord alors les autres" où je suppose que t'as voulu dire 'avec' et pas 'alors' ? xD)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jules-Maël Delcours - En développement. (49%)   Mer 14 Déc - 10:18

Oui, j'ai des élans de "Je suis trop inspiré", et je pense plus a la phrase que j'écris, mais a la phrase prochaine.
Revenir en haut Aller en bas
Un fantôme

avatar

Nombre de messages : 4265
Date d'inscription : 10/05/2008
Âge : Fantôme
Nationalié : Mort
Avec : Partout


MessageSujet: Re: Jules-Maël Delcours - En développement. (49%)   Lun 26 Déc - 17:01

Je veux la suite tout de suite ! *.*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jules-Maël Delcours - En développement. (49%)   Lun 26 Déc - 21:03

J'ai eu un petit accident de deux roues (c'est plutôt le scooter qui a prit) et puis nous sommes en période de fêtes, mes apparitions sur le forum se feront plus rare, jusqu'au trois.
Revenir en haut Aller en bas
Un fantôme

avatar

Nombre de messages : 4265
Date d'inscription : 10/05/2008
Âge : Fantôme
Nationalié : Mort
Avec : Partout


MessageSujet: Re: Jules-Maël Delcours - En développement. (49%)   Lun 26 Déc - 21:12

Ah j'espère que ça va quand même .__. D'accord, pas de problème, nous sommes prévenus \o/
Revenir en haut Aller en bas
Lorenzo Aprile
    Requiem for a dream

Requiem for a dream
avatar

Nombre de messages : 721
Date d'inscription : 05/12/2009
Âge : Hybride
Nationalié : Étudiant
Avec : Venise


MessageSujet: Re: Jules-Maël Delcours - En développement. (49%)   Ven 20 Jan - 1:57

Fiche toujours d'actu ?

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jules-Maël Delcours - En développement. (49%)   Sam 28 Jan - 19:11

Excusez moi pour ce manque de sérieux, mais je ne retrouvais plus l'adresse du forum. Changement de pc, emails supprimés, ça me perd.
Revenir en haut Aller en bas
Lorenzo Aprile
    Requiem for a dream

Requiem for a dream
avatar

Nombre de messages : 721
Date d'inscription : 05/12/2009
Âge : Hybride
Nationalié : Étudiant
Avec : Venise


MessageSujet: Re: Jules-Maël Delcours - En développement. (49%)   Mar 28 Fév - 15:53

Toujours d'actu ?

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jules-Maël Delcours - En développement. (49%)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jules-Maël Delcours - En développement. (49%)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Briket Jules Walter yo ap fè chimen.
» Développement: mentalités + amelioration des conditions
» [UPTOBOX] Le Corbillard de Jules [DVDRiP]
» Jules @jules.lefebvre
» Quelle est la base du développement ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Fascination :: Fiches validées :: Présentation
 :: Fiches refusées ou abandonnées
-
Sauter vers: