jQuery().ready(function(){ var banner = new Array(); banner[0]='http://image.noelshack.com/fichiers/2016/03/1453226391-header-hiver-6-2.png'; banner[1]='http://image.noelshack.com/fichiers/2016/03/1453226394-header-hiver-6.png'; banner[2]='http://image.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Andrew "Andy" Morrison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Andrew "Andy" Morrison   Dim 8 Mai - 1:12

Andrew "Andy".Morrison

.
Identity card


Photography ;


(c) Blind Date
Ma petite personne ;

NOM : Morrison
PRÉNOM : Andrew, mais tout le monde m'appelle Andy
AUTRE(S) PRÉNOM(S) : Peter

AGE : 28 ans
NÉ(E) LE : 18/07/1984 A : Londres
HABITE : Venise
CLASSE SOCIALE : Moyenne
EMPLOI : Patron de ma propre boite d'évènementiel

GROUPE : Humain
CÉLÉBRITÉ CHOISIE : Paul Walker
Ma petite tête ;



.
Character

Je suis un mec entier, qui ne se prend pas la tête, mais vit à fond sa vie et ses rêves et se donne tous les moyens pour y parvenir. Je me suis lancé seul dans l'entreprise, décidant de créer moi-même ma boîte, avec tous les risques d'échecs que cela comporte. J'ai relevé le défi et je travaille jour et nuit, corps et âme pour vivre de mon rêve. Il s'est concrétisé et je n'en suis pas peu fier, même si cela a demandé des sacrifices. Je bosse énormément, trop sans doute, cela laisse peu de temps à la frivolité pour le moment, même si je sais m'accorder des petits moments de détente. Si l'on m'avait dit un jour que je serais stressé pour quelque chose. Moi toujours si détendu et cool, j'aurais ri. Mais quand cela concerne mon bébé, ma création, j'ai du mal à rester flegmatique. Je suis un travailleur acharné et méthodique.
Pour tout le reste, c'est no prise de tête. La fête, les filles... Suis pas du genre pot de colle. j'aime une fille, je sors avec elle, je prends du bon temps et on se sépare. Dit comme ça, je passe presque pour un salaud, sauf que les filles sont prévenues dés le départ que ce que je recherche, c'est juste de quoi prendre mon pied et me détendre. Pas d'engagement. Je ne me souviens pas être resté avec une nana plus de trois mois. J'aime bien sortir évidemment, faire la fête, me détendre, parfois oublier dans une soirée trop arrosée.
Avec les années, je suis devenu insomniaque. Pratique pour bosser, sauf que cela a tendance à me mettre de mauvais poil et me faire péter un plomb. Ça rend irritable de manquer de sommeil, mais j'arrive à me contrôler le plus souvent. On cite d'ailleurs ma patience dans mes qualités. J'ai tendance à prendre les problèmes avec dérision, sans m'en rendre malade et à ironiser. C'est mon mécanisme d'auto défenses, dirons-nous. Cela peut agacer les autres, je le sais bien et me faire passer pour arrogant. Néanmoins, quand on me chauffe, on peut aussi me trouver. Je ne me mets pas souvent en colère, du moins pas suffisamment pour frapper quelqu'un mais quand ça arrive, ça fait mal. J'ai une très bonne droite.
Je suis droit, entier, franc. Beau parleur, toujours à l'aise, quelque soit la situation. Je manie beaucoup l'humour et la dérision. En revanche, j'ai tendance à m'inquiéter pour un rien niveau santé... C'est idiot non? Avec un physique comme le mien, du genre gros dur, difficile de se douter que j'ai tendance à tourner de l'œil lors d'une prise de sang et à avoir une armoire à pharmacie très, très bien garnie. On me dit hypocondriaque, mais je ne suis pas d'accord. Et si jamais c'était grave, hein? Je ne voudrais pas négliger le moindre truc et en mourir. Je fais attention à moi, voilà tout.


Physical appearance

Dans le genre sexy et rassurant, on ne fait pas mieux que moi, je vous l'assure. Je peux dire sans fausse modestie que j'ai mon petit succès auprès de ces dames et que je joue pas mal de mon physique avantageux. Je mesure un mètre 87 pour 80 kilos. De muscles. J'ai toujours aimé me dépenser et faire du sport. Football quand j'étais enfant, surf pendant les vacances, musculation une fois adulte et ayant moins de temps devant moi. J'aime m'entretenir et plaire, j'ai besoin de séduire les femmes et d'inspirer confiance aux hommes pour mes affaires. J'ai l'air d'un gars sur qui on peut compter. Un peu frimeur, peut-être, à cause du la peau hâlée, des épaules larges, du torse qu'on devine sculpté. Mon sourire éclatant et mon visage ouvert inspirent confiance. Si je n'étais pas anglais, on pourrait presque me prendre pour un californien, le cliché même du surfeur blond. D'ailleurs, mes cheveux sont clairs, tantôt coupés très courts, tantôt un peu plus longs, selon mes envies. Il en va de même pour la barbe, que je peux conserver deux trois jours, dans le genre mal rasé réfléchi et que je peux choisir de finalement faire disparaître sur un coup de tête. Et surtout, mon regard clair parfois bleu, parfois presque translucide selon la luminosité, est mon atout charme principal. Je suis beau, je le sais et j'en joue.
Vous me verrez le plus souvent habillé en jean, portant un T shirt sans fioriture, tout simple. Avec la chaleur de l'Italie, je me laisse facilement aller aux bermudas, sans pour autant avoir encore poussé le mauvais goût jusqu'à arborer les chemisettes à fleurs.


Passions

Mon boulot. Je sais, ça fait gars très sérieux et pas marrant, mais mon entreprise est ma vie, mon bébé et j'ai sué assez et passé assez de nuits blanches pour le faire vivre. J'y consacre toute mon énergie, toutes mes idées. Et je suis sans cesse à la recherche de nouveautés pour être original et proposer LE truc en plus qui me distingue des autres. J'aime aussi sortir avec des amis, boire un verre, aller en boîte, faire une virée improvisée en camping ou dans un hôtel miteux. J'aime l'ambiance on se retrouve tous pour chanter des trucs à la con autour d'un feu de camp, sous les étoiles. J'en ai passé des étés à surfer avec une bande de potes, à jouer au volley sur la plage sous les regards de nos copines. Cette part d'insouciance est malheureusement quelque peu morte, même s'il m'arrive de la faire revivre, quand j'en trouve le temps. J'aime aussi la compagnie des femmes. Je les aime toutes. Femme-enfant, femme fatale, femme timide... Toutes me plaisent, m'attirent et j'ai envie de goûter à chacun des plaisirs qu'elles offrent. Malheureusement, je me lasse vite et aucune n'a su me retenir.
"J'ai toujours aimé les femmes à la folie. Mais je leur ai toujours préféré la liberté."


Story

Une vie rien de plus banale que la mienne. Je suis né en Angleterre, à Londres, en plein mois de juillet. Un mois de juillet assez froid et pluvieux. Londres, quoi. Je fus le premier fils. Deux ans plus tard, William naissait et venait combler ma solitude. Nous vivions dans une de ces charmantes petites maisons anglaises bien alignées, dans un petit quartier ouvrier. Mes parents ne roulaient pas sur l'or. Mon père était plombier, ma mère faisait des ménages à droite et à gauche, ce qui nous permettait de vivre décemment mais sans aucun luxe superflus. Il s'avéra très tôt que mes parents fondaient tous leurs espoirs sur mon frère et moi. Nous fûmes élevés avec sévérité, punis à la première incartade. Nos résultats scolaires devaient être impeccables. Hors du commun. Pour mon père, ce n'était jamais assez. Il aimait son métier, mais celui-ci ne lui permettait pas de faire vivre sa famille comme il l'aurait voulu, malheureusement. Aussi voulait-il que Will et moi soyons sa revanche. L'élite allait dans les plus grandes écoles. L'aristocratie est encore bien ancrée en Angleterre et mon père, ce prolétaire revanchard, voulait que mon frère et moi nous élevions au dessus de la masse.

Je le comprends maintenant. Mais quand vous avez 9 ans et qu'on vous interdit de sortir avec les copains, qu'on vous gave de manuels scolaires et de devoirs jusqu'à vous abrutir, c'est moins évident. J'étais partagé entre mon admiration pour mon père et l'envie de lui faire plaisir et un sentiment de révolte fort compréhensible devant cette injustice. J'étais un excellent élève. Un petit garçon attentif et curieux, qui comprenait vite. Cela se gâta quand je fus adolescent. Je découvris les filles et leurs regards lourds de sous entendus sous leurs airs d'effarouchés. Les blagues potaches avec les copains. Les soirées, auxquelles j'avais toutes les peines du monde de participer. Je me défoulais en sport, au foot, m'abrutissant d'exercice physique pour évacuer la tension accumulée par une tête qui apprenait trop de choses.

A 15 ans, je couchai avec ma première copine. Un moment que je ne trouvais pas inoubliable. C'était ma première fois, elle aussi et cela me laissa un goût amer de raté. Fort heureusement, je m'améliorai par la suite, avec plusieurs partenaires différentes. J'obtins une réputation de Don Juan que je ne cherchais pas à avoir. Je n'étais pas un salaud, juste que je trouvais une fille jolie, je la séduisais (ou le contraire), on restais quelques temps ensemble et une autre me tapait dans l'œil.

Évidemment, cela eut un petit effet négatif sur mes excellents résultats et beaucoup de disputes avec mon père eurent lieu, jusqu'à ce qu'il s'effondre et m'avoue les grands projets qu'il avait pour moi, là où, lui, il avait échoué. Je n'avais jamais vu mon père dans cet état là et cela eut plus d'impact que toutes ces menaces et ses brimades. J'eus mon bac haut la main et je pus intégré une prestigieuse école où je fis des études de marketing. J'en ressortis diplômé, dans les 5 premiers et j'intégrai une agence de pub. Je me rendis compte que j'avais de l'ambition, des idées à revendre et que je n'arriverais à rien en travaillant pour quelqu'un.

Germa alors l'idée de voler de mes propres ailes. Une idée qui fit son chemin, petit à petit. Mon cerveau a tendance à être toujours en activité. D'où mon insomnie. Je trouvai l'idée qui pouvait me rendre riche : une boite d'évènementiel. Mais pas en Angleterre non... Pourquoi pas l'Italie? Son doux climat, le carnaval de Venise, les mariages romantiques dans la Sérénissime, les soirées privées... Une entreprise qui peut être florissante, très vite. Je déménageai donc.

Toutes mes économies vont passer dans mon projet, mon rêve. Mais je suis prêt à tout perdre. Si je coule, c'est que je n'avais pas les épaules pour diriger moi-même une entreprise.


Writing

L'Italie et ses charmes... Et quels charmes! Mon dieu, j'ai la tête qui tourne devant toutes ces beautés méditerranéennes. Il me suffit de me tourner vers Lucia, encore endormie, pour savoir que je vais me plaire ici. Ses cheveux chocolat sont étalés sur l'oreiller. Quel tempérament, quelle fougue. Sa peau douce, satinée, bronzée m'enivre. Une petite parenthèse avant de commencer le boulot. De m'installer dans me locaux, d'installer mon matériel, de trouver du personnel qui osera se lancer dans l'entreprise. Tant à faire. Tout à faire. Je suis aussi excité que serein, parce que je fais enfin ce que je veux faire. Être mon propre boss. Diriger mon équipe. Devenir riche, pour prouver à mon père qu'il ne s'est pas échiné pour rien.

- "Andy?"

Une petite voix endormie, délicieusement sensuelle me tire de mes pensées et je baisse mon regard bleu sur Lucia. Je crois que mes cheveux blonds et mes yeux bleus plaisent aux italiennes. J'ai un côté exotique pour elles, comme elles en ont un pour moi.

- "Je te regardais dormir et je me disais que j'allais me plaire ici."

Elle sourit, ravie du compliment et s'étire comme une chatte, avec une sensualité absolument pas anodine.

- "Tu n'es qu'un vil charmeur."

- "Je plaide coupable."

Je parle couramment l'Italien. Ayant bossé dans le marketing et la pub, j'ai jugé que maîtriser plusieurs langues serait un atout. J'ai eu raison. Français, Italien, Espagnol... J'ai commencé le russe et le japonais. Que mon entreprise locale puisse attirer les visiteurs du monde entier. Je sais les asiatiques très friands de ce genre de choses. Et prêts à dépenser sans compter. Il ne faut rien négliger. Je ne suis pas du genre à laisser un grain de sable enrayer la machine. J'ai tendance à tout prévoir, tout contrôler, derrière mon air décontracté.

Lucia se love alors contre moi... Encore une heure... Je peux encore profiter une petite heure. Je soupire d'aise et me tourne vers elle, m'emparant de ses lèvres offertes, caressant son corps aux formes pulpeuses.

.
Behind the screen

Ton p'tit nom (ou surnom ou pseudo) : Stéph \o/
Comment t'as connu le forum ? C'est un recyclage de compte
Pourquoi ce forum et pas un autre, dis ? Parce qu'il déchire, s'tout
Et c'est quoi le code ? OK/EDIT VLAD.
Avant qu'on se quitte (ou qu'on se trouve ! \o/) tu veux rajouter un petit mot ?J'arriiiive les filles
Cool


Dernière édition par Andrew Morrison le Dim 8 Mai - 1:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rebecca Klington

avatar

Nombre de messages : 301
Date d'inscription : 23/10/2010
Avatar : Jessica Stroup
Âge : Enfant de la Lune profondément amoureuse de Gabriel
Nationalié : Ingénieur
Avec : Venise


MessageSujet: Re: Andrew "Andy" Morrison   Dim 8 Mai - 1:15

*est une fille*


GNihihihihi !

*sort*

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Andrew "Andy" Morrison   Dim 8 Mai - 1:20

ANDY CHOU!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Andrew "Andy" Morrison   Dim 8 Mai - 4:00

Représente "Fast and Furiouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuus" !!!! *sort*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Andrew "Andy" Morrison   Dim 8 Mai - 11:17

Bienvenuuuuuuue mr g
Revenir en haut Aller en bas
Un fantôme

avatar

Nombre de messages : 4265
Date d'inscription : 10/05/2008
Âge : Fantôme
Nationalié : Mort
Avec : Partout


MessageSujet: Re: Andrew "Andy" Morrison   Dim 8 Mai - 19:41

Allez, va sauter tout ce qui bouge, Don Juan. VALIDAY ! mr g
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Andrew "Andy" Morrison   Dim 8 Mai - 20:03

euh bien venu! en retard! --_--''
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Andrew "Andy" Morrison   Lun 9 Mai - 21:34


Bienvenue ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Andrew "Andy" Morrison   Mar 10 Mai - 8:20

Bienvenuuue !!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Andrew "Andy" Morrison   

Revenir en haut Aller en bas
 
Andrew "Andy" Morrison
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» À travers la Ligue nationale
» Signature de contrat - Andrew Brunette
» DVD John Morrison : Rock Star
» Andrew Kirke (Gryffondor)
» World Heavyweight Championship Ladders Match : CM Punk vs John Morrison

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Fascination :: Fiches validées :: Humains-
Sauter vers: