jQuery().ready(function(){ var banner = new Array(); banner[0]='http://image.noelshack.com/fichiers/2016/03/1453226391-header-hiver-6-2.png'; banner[1]='http://image.noelshack.com/fichiers/2016/03/1453226394-header-hiver-6.png'; banner[2]='http://image.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Luke Raymond - Spleen

Aller en bas 
AuteurMessage
Luke Raymond

avatar

Nombre de messages : 169
Date d'inscription : 25/09/2010
Âge : Loup-garou papa en couple
Avec : Près de sa fille *__*


MessageSujet: Luke Raymond - Spleen   Mar 28 Sep - 2:34

Luke.Raymond

.
Identity card


Photography ;

Ma petite personne ;

    NOM : Raymond
    PRÉNOM : Luke
    AUTRE(S) PRÉNOM(S) : K....alorie ?

    AGE : 28 ans
    NÉ(E) LE : 04/12/1982 A : Bâton-Rouge
    HABITE : Venise
    CLASSE SOCIALE : Moyenne
    EMPLOI : Aucun

    GROUPE : Enfant de la Lu-Luuuuuuuune
    CÉLÉBRITÉ CHOISIE : Marco Dapper .
Ma petite tête ;



.
A whole story

Norah.

Norah, Norah, Norah.

Son portrait répété à l’infini, son visage écrasant le soleil. Les murs sont sales, mais d’une poussière spéciale. Rien n’a été touché depuis son départ, depuis que l’univers entier est devenu fou. Chaque particule ici est chargée de son odeur et de sa présence, même si le parfum acariâtre des viscères humains chasse pour l’instant la douceur de son souvenir. La lumière chancelante pénètre la fenêtre à peine voilée, traçant un chemin jusqu’à l’art nouveau. Le tout pourrait ressembler à la venue de Dieu vers Son Élue, la seule personne au monde qui puisse être à Sa hauteur.

J’ai si peur Norah.

On dirait que tout va m’échapper et que je ne peux rien y faire. J’ai l’impression que toi, l’amour de ma vie, la raison de ma venue en ce monde, la seule façon pour moi de respirer convenablement, toi, tu es partie. Il n’y a plus de sens, tout perd de sa clarté quand tu t’éloignes. Mon corps réagit à ton absence ; il est un nouveau-né privé de sa mère, un drogué privé de sa dose. Il tremble et il pleure, il souffre de l’intérieur. Ça fait mal quand je respire, et c’est vital, ça fait mal et c’est sans répit, aucun. Le sommeil lui-même n’apporte plus de remède, ô ma douce aimée. Comment le pourrait-il lorsque l’oreiller qui était le tien porte toujours la marque de ta tête et de ton odeur si particulière ? Un de tes cheveux traîne toujours contre le matelas duveteux et chaque fois que mes yeux se posent sur lui je subis un pincement au cœur semblable à l’arrivée d’une crise cardiaque. Mes yeux ne le quittent jamais. La lune croit et décroit et plus le noir se fait opaque plus la sueur couvre mon front, se mêlant à mes larmes brûlantes qui irradient mes joues sans jamais pouvoir descendre, prisonnières des rides creusées par l’inquiétude. Chaque seconde je cesse un peu plus d’y croire. Chaque minute m’assassine, retourne le couteau planté si profondément déjà. Où es-tu Norah ? Je ne le sais même pas. J’ai sondé tous ceux qui comptaient pour toi autrefois, tous ceux qui auraient pu m’aider à t’étouffer de mon amour. Je n’ai trouvé que le sang séché dans la demeure familiale, tes parents effondrés n’ayant eu la force d’y retourner. Je l’ai pris, tu sais ? Il repose près de moi et chaque soir c’est comme si une partie de toi m’accompagnait. Tu as l’amour dans le sang, ma compagne, ma tendre, mon égérie, ma muse. Et tu méritais cet amour, beaucoup plus que tu ne mérites cette souffrance. Tu me mérites Norah, malgré tout ce que tu peux penser. Malgré les 15 jours, dix-sept heures, 35 minutes et 43 secondes qui se sont écoulées depuis que tu en as décidé autrement. J’ai compté Norah. Les tic-tacs réguliers sont des aiguilles et ma peau est fendue. Mon cœur est brisé.

Tout est brisé. Mon cœur, mon esprit, mon âme, ma vue. Tout est fissuré, craquelé, détruit. Les aliments n’ont plus de goût, la musique ne m’est plus agréable. Les odeurs sont faussées, je m’oblige à ne pas comparer, mais il serait faux et idiot de prétendre que je ne passe pas mon temps à rechercher ta perfection dans tout ce que je croise. Les photos de nos rêves brisés trônent en premier plan sur le foyer. Je n’y vois que ton sourire à l’époque si réel. T’ai-je rendu malheureuse ? Est-ce de ma faute tout cela ? Je crie, je me noie, je m’asphyxie. Le ciel est seul témoin, il répercute mon désespoir à l’infini. L’éternité porte mes traces, j’arrache les étoiles une à une et leur sang mouille mon corps, voile mon regard. Tue ce qu’il y a de meilleur en moi. Il serait si facile de fracturer la maison, de tordre les meubles et le fer, de casser chaque objet que tu appréciais un tant soit peu. Détruire ce qui faisait ton bonheur. Cela reviendrait à m’immoler, par contre, car j’ai encore la prétention de croire à ton amour. La passion qui inondait notre couple et qui rendait chaque émotion plus vibrante de vérité. À quelque part, j’ai encore l’espoir que tu viendras cogner à ma porte.

Suis-je si égoïste ? J’ai peine à croire que je suis devenu ainsi. Dès que tu pars, les pires cotés de ma personnalité ressortent. Certes, j’avais tendance à te tenir tête, mais c’était ma façon d’être. Il ne fallait pas m’en vouloir pour cela. Tu ne m’en veux pas pour ça. J’étais cool, relax, totalement bien dans ma peau. J’ai même arrêté la drogue en pensant à toi ! Parce qu’aucune substance n’était assez forte pour reproduire la dépendance à ton égard. J’ai peur Norah ! J’ai si peur de retomber maintenant que tu n’es plus là pour me supporter. Que sont les autres face à toi ? Rien, une poussière, une litote. Je n’ai plus envie de blaguer, plus envie d’être, simplement. J’ai l’impression d’exploser de l’intérieur. Paf, le foie. Paf, la vessie. Le cerveau, les veines, les poumons. Mais pas le cœur. Le cœur a arrêté de battre dès la première seconde. Et ma solitude est si froide, si longue, si tordue. J’admets mes tords, ô ma belle, mais je cherche avec conviction le moment où tout cela aura un sens. Je ne trouve pas. Aucune raison au monde ne peut justifier une peine aussi immense. C’est dur de vivre quand l’orgueil est blessé, quand la personne que l’on aime s’amuse à jouer les aveuglés. J’aimerais tant que tu comprennes l’ampleur de mes sentiments, que tu saches que je suis vrai, que je suis franc. Je n’aime pas me plaindre, mais je n’en peux plus de cette pluie qui tombe. L’horizon reste sombre malgré mes prières. Je me suis perdu dans tes prunelles comme dans le plus profond des labyrinthes, que tu ne le réalises pas demeure ma plus grande crainte. Tu le sais, je serai toujours à tes cotés. Pour toujours, à jamais. Je serai là pour rattraper ce que les autres auront fait de mal.

Les autres. Comment suis-je supposé supporter leur présence ? Nos semblables, je les fuis. Je n’arrive plus à regarder ceux que nous appelions amis. Dans chacun de leur regard, je ne trouve pas la tristesse, eux qui sont habitués à vivre à la dure. Je ne vois que la mienne réfléchie, répercutée en de milliers de filaments qui rebondissent et touchent mon corps avec une force herculéenne. Était-ce trop te demander de continuer à vivre avec la douleur ? N’aurais-tu pas pu endurer encore quelques jours et accepter que le temps passe et que les choses changent ? La tristesse n’est rien. Les coups d’œil accusateurs font le reste du travail. Allez, Luke, avoue que tu l’as poussée à bout. C’est ma faute, ma faute, si profondément et si terriblement de ma faute. J’étais là. J’aurais dû savoir, le prévoir. Ne jamais te laisser seule et être l’amour qui t’aurait ramenée à la beauté de la vie. Ta vie. Brisée, comme tu l’haïssais ! Et comme je te hais maintenant de m’avoir fait ça. Mais la haine et l’amour, c’est la même chose. Je ne sais plus Norah. Mes larmes, si c’était la seule pluie intérieure qui avait finie par déborder ? Je suis plein, je n’en peux plus.

La pluie tombe douloureusement sur la vitre. Le soleil s’est couché à l’instar de mon sourire. Je suis des yeux la course effrénée d’une goutte, et encore, toujours sur une nouvelle goutte. Je me dis que si une simple molécule d’eau peut arrêter sa course, alors ma descente aux enfers pourra être contrôlée. Invariablement cependant, elle s’écrase lourdement sur le rebord de la fenêtre, éclatant en mille morceaux plus petits. La chute fatale pour quiconque, même pour un loup-garou. Même pour ce que tu exècres tant. Les rares rayons de lumière qui atteignent le coin sombre que je me suis créé ne font que mettre en évidence mon reflet usé. Les doux cheveux dans lesquels tu passais ta main autrefois sont ébouriffés, sales de n’être lavés que par la bruîmes matinale, et une barbe de plusieurs jours s’y rattache. Les traits sont vides et creusés, signe d’indifférence envers l’humanité toute entière. Même les muscles se sont affaissés. Une goutte de pluie se pose sous mon œil gris et descend, unique larme, jusqu’à mourir. Je meurs, je m’étouffe. Je meurs et tu es le seul remède.

La lune se lève au travers des nuages lourdement chargés. Elle est pleine, ce soir, comme elle l’est une fois par mois. Pour le commun des mortels, cela ne signifie strictement rien, mais pour moi, pour nous, Norah… Quelque part dans un pays éloigné, tu te transformes également. C’est la seule chose qui nous lie encore. C’est la seule chose qui me permet d’espérer. Mes mains tremblent et un hurlement déchire la maison vide alors que je souffre le martyre. La porte est ouverte, un chemin parfait pour la bête que je suis devenue. Du poil qui pousse, une rage et une force extraordinaire. Un hurlement retentit de nouveau, mais il n’a plus rien d’humain ; c’est celui d’un loup sauvage, que dis-je, d’une créature sanguinaire, à l’esprit aiguisé et aux sens prisonniers de son goût pour l’hémoglobine. La bête s’en va.

Plus de victimes, plus de sang.

Et plus de sang, ça veut dire qu’il y aura plus de Norah.




.
Behind the screen

Ton p'tit nom (ou surnom ou pseudo) : C'est Bibi et Dada et Elel et Al al
Comment t'as connu le forum ? M'souviens plus mr g
Tu le trouves bien, dis ? Après 5 persos, je maintiens qu'il est nul.
Et c'est quoi le code ? Faciiiiile ! trop forte/edit V.
Avant qu'on se quitte (ou qu'on se trouve ! \o/) tu veux rajouter un petit mot ? J'ai pas fait les icones. J'avais pas envie..

_________________
Spoiler:
 


Dernière édition par Luke Raymond le Mar 28 Sep - 15:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Luke Raymond - Spleen   Mar 28 Sep - 11:25

Ohh un Luke !

Je veux l'embrasser aussi celui-là, il est trop beau !! vive la chirurgie esthétique xd

Razz
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Luke Raymond - Spleen   Mar 28 Sep - 11:30

Hahahaha Tisha aussi c'est une coughar!!!

Oui ok il te plaît, vous vous entendez bien. Mais t'as Corin non? Oui ok, j'ai Leo aussi maintenant mais...mais ...mais....mais c'est pas pareil.

Ouais il est passé sur le billard Luke! Injections de botox, lifting et tout.....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Luke Raymond - Spleen   Mar 28 Sep - 12:26

Et oui t'as Léo ! Tant pis pour toi, t'as fait ton choix. C'est ça de coucher à droite à gauche, après on sait plus dans quel lit on se trouve.

Et Corin c'est un dieu... non un vampire, donc compliqué alors que Luke c'est mon meilleur ami et un peu plus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Luke Raymond - Spleen   Mar 28 Sep - 12:35

Je peux pas choisir c'est ça mon probléme....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Luke Raymond - Spleen   Mar 28 Sep - 13:44

Ma pauvre je vais te plaindre..... (dans tes rêves) petite chose fragile. On souffre autant que toi de notre condition, mais on est moins soupe au lait et surtout on passe pas notre temps à coucher avec tout le monde pour ensuite revenir en rampant pleurer pour qu'on nous reprenne.


Pauvre Luke, il a un aperçu de ce que sera sa vie une fois qu'il sera validé xD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Luke Raymond - Spleen   Mar 28 Sep - 13:48

Hahahaha Luke est déjà au parfum, t'inquiétes pas :d

Oui bha tu peux pas comprendre....t'as pas été transformée à 11 ans toi!! On t'a pas volé ta jeunesse, ton enfance, ta vie!
Et puis c'est pas vrai, je couche pas avec tout le monde. Pi je me tape pas un vampire moi Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Luke Raymond - Spleen   Mar 28 Sep - 13:54

J'en sais rien à quel age j'ai été transformer je m'en souviens pas, pas ma faute d'abord.

Et ensuite j'ai rien fait de plus avec mon vampire qu'avec Luke ! Donc je ne me le tape pas encore.

Et puis je ne couche pas avec un humain au risque de le bouffer à la première pleine lune, pfff et après tu t'étonnes de faire des cauchemars.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Luke Raymond - Spleen   Mar 28 Sep - 14:04

+1 pour Tisha hahahaha.

Norah est vraiment une incomprise.... Même elle, elle se comprends pas.
Revenir en haut Aller en bas
Luke Raymond

avatar

Nombre de messages : 169
Date d'inscription : 25/09/2010
Âge : Loup-garou papa en couple
Avec : Près de sa fille *__*


MessageSujet: Re: Luke Raymond - Spleen   Mar 28 Sep - 14:36

Hééééé ! Ça suffit le flood sur ma ( magnifique ) fiche !

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Luke Raymond - Spleen   Mar 28 Sep - 14:57

Sorry Luke, mais c'est Norah qu'à commencer ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Luke Raymond

avatar

Nombre de messages : 169
Date d'inscription : 25/09/2010
Âge : Loup-garou papa en couple
Avec : Près de sa fille *__*


MessageSujet: Re: Luke Raymond - Spleen   Mar 28 Sep - 15:15

Tsss !

Bon en attendant j'ai fini ma fiche mr g

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Luke Raymond - Spleen   Mar 28 Sep - 15:31

Bienvenue ex beau frère! Peut-être aurais-je la chance de rp avec toi pour discuter de l'abandon de Norah toussa! Je t'aime bien moi =)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Luke Raymond - Spleen   Mar 28 Sep - 18:15

...

Non mais non.

Mais ça va pas.

T'as vu comment elle est sublime-belle-magnifique-incroyable ta fiche ? Je peux pas lutter contre ÇA !

Norah, Tisha, arrêtez de vous disputer. Norah est à moi, Luke peut bien se taper Tisha après tout mr g Coleen, par contre, on va pas être copains. Hé, je croyais que c'était moi que tu aimais bien !

*s'en va désespéré*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Luke Raymond - Spleen   Mar 28 Sep - 18:44

Mais je t'aime bien aussi, tu as sorti Norah de sa dépression et tu l'aimes, c'est super! Mais je ne jette pas la pierre à Luke, je l'ai bien aimé dés le début et je pense que je vais essayer de comprendre un peu ce qu'il s'est passé^^ Disons que là où toute la famille veut le lapider, moi, je veux juste comprendre =)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Luke Raymond - Spleen   Mar 28 Sep - 18:50

Oui cette fiche est magnifique. D'ailleurs je me demande ce qu'attends Vlad pour valider....

Hé Coleen, Papa et Maman Denver aiment beaucoup Luke aussi. C'est eux qui auront fait venir Luke.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Luke Raymond - Spleen   Mar 28 Sep - 19:00

Ah c'est bon à savoir =)
*câline sa belle sœur au passage*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Luke Raymond - Spleen   Mar 28 Sep - 19:20

Sauf que personne n'est censé savoir ou de trouve Luke mis à part Adam ^^ et le reste de la bande, euh, meute...

Compliqué cette affaire, je sens que c'est encore moi qui vais devoir le consoler cet apollon ce petit homme.
Revenir en haut Aller en bas
Un fantôme

avatar

Nombre de messages : 4265
Date d'inscription : 10/05/2008
Âge : Fantôme
Nationalié : Mort
Avec : Partout


MessageSujet: Re: Luke Raymond - Spleen   Mar 28 Sep - 21:30

Kufkuf Shocked C'est tellement beau que je m'étouffe d'admiration ! ♥ ♥ ♥ Bien évidement, je te valide pas, hein, du coup... J'aime pas les fiches trop bien écrites, tu vois, sans fautes ni rien et tout. C'est chiant à la fin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Luke Raymond - Spleen   

Revenir en haut Aller en bas
 
Luke Raymond - Spleen
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bienvenue à Pierre Raymond!
» Quand Paul Raymond bombarde le pouvoir et l’opposition
» Chanson Lutine (Olivier Raymond)
» Lyle S. Abrams | Luke Grimes
» Fiche technique de Luke Cage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Fascination :: Fiches validées :: Loups-Garous-
Sauter vers: